Crédit immobilier : à quel moment renégocier mon prêt ?

VN:F [1.9.22_1171]
Vote: 0.0/5 (0 votes cast)

Les taux des prêts immobiliers poursuivent depuis plusieurs mois leurs baisses en douceur, retrouvant actuellement leur niveau de l’hiver 2017 et 2017. Alors, pouvez-vous en profiter pour faire racheter votre prêt ou encore pour renégocier votre assurance de prêt ?

S’il y a bien eu une légère remontée au premier semestre 2017, depuis les taux des prêts immobiliers poursuivent leur douce baisse. Les crédits sur 20 ans peuvent aujourd’hui se négocier à un taux moyen de 1,65 %, un niveau comparable à celui du mois de décembre 2016.

Alors, cela peut en effet être le moment pour renégocier votre prêt immobilier.

Obtenir un taux inférieur de près d’un point pour s’assurer de la bonne opération

Quand on souhaite renégocier un prêt immobilier, l’opération reste intéressante dans le cas d’une possible obtention d’un taux d’au moins 1 point plus bas que le taux du prêt en cours. Mais avec des taux actuellement bas, même avec un écart de 0,80 point, l’emprunteur peut s’y retrouver. Si vous avez souscrit un crédit immobilier avant 2016, alors il peut être opportun pour vous de renégocier votre emprunt. Si votre crédit a été souscrit plus récemment, l’écart des taux risquerait en effet d’être trop faible.

Pourquoi faut-il un écart de taux important ?

Tout simplement car le rachat de prêt immobilier par un autre organisme financier implique différents coûts : indemnités de remboursement anticipé, frais de garanties, frais de dossier… Le gain de la baisse de taux doit être suffisamment important pour compenser la totalité de ces coûts.

Alléger les mensualités

Si vous remboursez un prêt immobilier depuis plus de 2 ans, un rachat vous donne la possibilité de réduire la durée du crédit, et profiter alors d’un taux plus bas. Vous pouvez également décider d’alléger le montant de vos mensualités, pour ainsi les rembourser plus facilement.

Changer d’assurance de prêt pour économiser

Un rachat de prêt implique de souscrire une nouvelle assurance emprunteur, puisqu’il s’agit d’un nouveau crédit. Les économies qu’il est possible de réaliser peuvent être aussi importantes que celles obtenues sur les intérêts du crédit. Pour optimiser cette économie, il est recommandé de faire jouer la concurrence entre les assureurs, pour choisir le contrat le moins cher du marché qui soit le plus adapté à votre situation. Le tarif du contrat varie selon plusieurs critères : l’âge de l’emprunteur, son état de santé, sa profession… Dans le cadre d’une délégation d’assurance, la cotisation est généralement calculée sur la base du capital restant dû : elle diminue au fil des remboursements.

Bon à savoir : depuis janvier 2018, avec l’amendement Bourquin, il est possible de changer d’assurance de prêt chaque année, au moment de la date anniversaire du contrat. Pour cela, il ne faut pas oublier de prendre en compte un préavis de 2 mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>