Credit immobilier : est-il difficile d’obtenir une assurance senior ?

VN:F [1.9.22_1171]
Vote: 4.0/5 (1 vote cast)

Effectuer un achat immobilier quand on est senior n’a rien du parcours du combattant. En effet avec une espérance de vie s’étant allongée, obtenir une assurance senior pour couvrir son crédit se veut tout à fait possible mais selon certaines conditions.

Nombreux sont les retraités à vouloir réaliser un achat immobilier à crédit. Cependant, après l’âge de 65 ans, il est généralement plus compliqué d’obtenir une assurance décès en garantie du prêt immobilier. Cela s’explique par le fait qu’avec les années, les problèmes de santé peuvent être plus fréquents, et les banques se montrent donc plus regardantes. Si elles ont tendance à recaler les seniors parce-qu’elles les considèrent « à risques », il existe tout de même une solution pour obtenir une assurance senior : la délégation d’assurance, qui consiste à souscrire un contrat d’assurance de prêt auprès d’un autre assureur.

Assurance décès : à quoi ça sert ?

L’assurance décès est une garantie qu’exige tous les prêteurs pour accepter de débloquer des fonds. Cette couverture assure au prêteur d’être bien remboursé de la somme prêtée en cas de décès ou d’invalidité de l’emprunteur : c’est l’assureur qui se substitue à l’emprunteur pour rembourser le capital restant dû.

Assurance senior : une offre grandissante

L’offre des contrats d’assurance de prêt spécifiques aux seniors se développe chaque année. Si les tarifs augmentent de façon marquée avec l’âge de l’emprunteur, que les banques proposent une offre d’assurance trop chère, il vous faut ne pas hésiter à aller voir ailleurs ! Contractez une offre auprès de la compagnie d’assurance de votre choix : optez pour la délégation d’assurance.

Les compagnies d’assurance proposent des assurances individuelles sur mesure, spécifiques aux seniors, qu’il y ait existence d’un problème de santé ou non, pouvant couvrir l’emprunteur senior avec un âge limite, au moment de la souscription, de 80 ou 85 ans contre 65 ans chez les établissements bancaires.

Ces contrats d’assurance individuels offrent l’avantage de présenter des frais de dossiers moins élevés. Toutefois, pour adhérer à une assurance senior souscrite en délégation d’assurance , il est obligatoire de répondre à un questionnaire de santé afin que l’assureur puisse évaluer en détail l’état de santé du demandeur et lui proposer une offre adaptée. Les prix sont généralement plus élevés (jusqu’à 0 ,90% du capital emprunté) que les contrats d’assurance de groupe des banques. Et, en cas de problème de santé, le coût de l’assurance peut être jusqu’à 5, 10 ou 15 fois plus élevé au tarif d’une assurance pret standard.

Une solution pour éviter le paiement d’une surprime : faire le choix d’un nantissement. Cela consiste à désigner le banquier, en cas de décès, comme bénéficiaire de l’épargne constituée par votre contrat d’assurance vie, plan d’épargne…

Important : pour que le banque accepte un contrat d’assurance de prêt délégué, celui-ci doit impérativement comporter des garanties au moins équivalentes à celles du contrat d’assurance groupe qu’elle a proposé.

Les détails ont leur importance

Avant de souscrire un contrat assurance senior, examinez-le bien en détail. Prenez connaissance de tous les points.

L’âge limite de souscription

L’âge limite de souscription d’un contrat d’assurance prêt individuel est le plus souvent de 80 ou 85 ans. Et la garantie vous offre une protection jusqu’à 85 ans ou 90 ans selon les assureurs. Pour le senior, seul le décès est garanti car l’invalidité et l’incapacité de travail se veulent des risques touchant les actifs.

Le capital garanti

Le capital garanti constitue un critère de choix. Plus le capital est élevé, plus la couverture est large. Il est primordial de prendre connaissance de ce montant.

Passer un examen médical

Fumeur ou non fumeur, cardiaque ou non : chaque information portant sur votre de santé est enregistrée par la compagnie d’assurance pour effectuer un calcul de la prime d’assurance. Avant l’âge de 65 ans, et selon le montant du capital emprunté, il est seulement nécessaire de répondre au questionnaire de santé. Si ce montant est trop important et/ou l’âge trop élevé, alors il peut être demandé de passer un examen médical accompagné parfois d’analyses, radios, tests… Certains assureurs peuvent pratiquer des prix différents pour un non fumeur, une femme, ou en cas de couverture de « deux têtes ».

Attention aux exclusions

Ne vous focalisez pas sur le montant de la prime d’assurance. Soyez bien être attentif également aux exclusions : l’offre la moins coûteuse peut être celle en comportant le plus…

Une prime dégressive

A la différence du contrat d’assurance groupe des banques, qui calcule la cotisation sur la base du capital emprunté (la cotisation est fixe), les contrats d’assurance individuels des assureurs présentent généralement une cotisation se calculant sur le capital restant, ce qui est plus intéressant car elle est donc dégressive.

Et en cas de maladie ?

La convention AERAS (s’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) vise à proposer des solutions permettant d’améliorer l’accès à l’assurance emprunteur des personnes atteintes ou ayant été atteintes d’une maladie. Elle se déclenche dès un refus d’octroi d’assurance emprunteur en raison de l’état de santé du candidat à l’assurance emprunteur.

Credit immobilier : est-il difficile d'obtenir une assurance senior ?, 4.0 out of 5 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>