Crédit immobilier : que choisir entre l’assurance emprunteur et l’hypothèque pour bien assurer son prêt ?

VN:F [1.9.22_1171]
Vote: 0.0/5 (0 votes cast)

Tout crédit immobilier doit être accompagné d’une garantie de paiement. Mais entre une assurance de prêt et l’hypothèque, que choisir pour bien assurer son crédit ?

Les différences entre une assurance emprunteur et une hypothèque

Au moment de l’achat d’un logement, les banques exigent toujours la mise en place d’une garantie de paiement des mensualités.

Si elle n’est pas obligatoire, l’assurance emprunteur se veut toutefois imposée par les banques pour accorder un prêt immobilier. Cette assurance prend le relais en cas d’incapacité de paiement de la part de l’emprunteur, en raison d’un décès, d’une perte d’emploi, d’une incapacité temporaire de travail ou encore d’une invalidité permanente.

La législation permet à l’emprunteur de choisir une assurance de prêt auprès de l’organisme de son choix, dès lors qu’il répond aux exigences de garanties de la banque prêteuse. Il est ainsi possible de faire jouer la concurrence afin de faire baisser le coût de cette assurance.

Autre garantie de paiement : l’hypothèque. Comme l’assurance emprunteur, elle couvre le risque lié à l’emprunt, mais porte sur un bien immobilier appartenant à l’emprunteur. En cas de non remboursement dans les délais du montant prêté, la banque peut alors saisir le logement hypothéqué pour se faire rembourser.

Que choisir entre assurance emprunteur et hypothèque ?

Grâce à la délégation d’assurance, vous pouvez choisir votre assurance emprunteur et la résilier au moment de sa date anniversaire de souscription pour la changer. En comparant bien les offres, il est ainsi possible de réaliser d’importantes économies sur le coût global du crédit.

A noter que le changement d’assurance de prêt se veut régi par une législation précise nécessitant des démarches rigoureuses. Il faut en effet envoyer un courrier en recommandé deux mois avant la date anniversaire de signature du contrat, pour lui indiquer vouloir effectuer une résiliation d’assurance, en joignant le nouveau contrat à mettre en place.

Mais l’acceptation n’est pas obligatoire. La banque peut, en effet, refuser la demande dans le cas où les conditions du nouveau contrat ne sont pas équivalentes à celles du contrat en cours.

L’hypothèque, quant à elle, est un acte notarié qui doit être signé auprès d’un officier de l’autorité publique. Cet acte implique le règlement de frais, notamment ceux de la publicité foncière.

Autant éviter de placer votre bien immobilier en l’hypothéquant. Préférez la souscription d’une assurance emprunteur. L’hypothèque est toutefois une bonne alternative à l’assurance de prêt dans le cas où vous ne parvenez pas à trouver d’assureur acceptant de vous couvrir, en raison de risques élevés que vous pourriez représenter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>