Delegation d’assurance : des banques traînant des pieds

VN:F [1.9.22_1171]
Vote: 0.0/5 (0 votes cast)

Les banques ne portent pas vraiment dans leur coeur la delegation d’assurance, ce qui peut se comprendre car il s’agit pour elles d’un manque à gagner. Ainsi, elles ont tendance à traîner des pieds quant à leur devoir d’information auprès des emprunteurs.

Avec la loi Lagarde, l’emprunteur a la possibilité de ne pas souscrire le contrat d’assurance de groupe proposé par la banque, pour préférer choisir un contrat en délégation d’assurance, plus personnalisé et au tarif moins élevé. Depuis le 1er octobre 2015, les banques sont également désormais tenues de fournir à tout emprunteur une fiche standardisée d’information (FSI) détaillant la liste des garanties exigées. L’objectif est que l’emprunteur soit informé afin qu’il puisse faire le meilleur choix pour lui et ainsi trouver une assurance de prêt autre que celle étant présentée par l’établissement prêteur.

Pascal Beuvelet, le président de la société de courtage en crédit et assurance In&Fi, déclare : « le crédit, ce n’est pas qu’un taux. Notre métier, c’est d’apporter à nos clients emprunteurs les meilleures conditions de crédit assorties des meilleures garanties en matière d’assurance de prêt. Comme nous sommes aussi courtiers en assurance, nous disposons d’une offre multiple qui fait de nous des spécialistes du package Crédit + Assurance. En 2015, notre réseau réalisera plus de 35% de ses dossiers de crédits en délégation d’assurance ».

Cette manœuvre vise à réduire de plus 50 % le coût de l’assurance de prêt immobilier, pour les mêmes garanties.

Des banques réticentes

Encore aujourd’hui, les banques ont tendance à traîner des pieds et ne pas vraiment mettre en avant la possibilité de délégation d’assurance. Il n’est rien d’étonnant en cela étant donné leur important manque à gagner. L’obligation d’information qu’impose la législation est ainsi mal acceptée par les établissements bancaires et il apparaît donc qu’il va falloir se montrer patient quant à la réelle et bonne application des dispositions de la loi.

Le combat de l’UFC-Que choisir

L’UFC-Que choisir, l’association de défense du consommateur, a reçu bon nombre de plaintes portant sur le non-respect des établissements bancaires en matière de liberté de choix de l’assurance de prêt immobilier par les emprunteurs. Selon l’UFC, « les banques ne jouent pas le jeu ». L’association invite par ailleurs les emprunteurs s’estimant lésés par un refus de délégation d’assurance jugé abusif à se manifester dans l’objectif d’une action de groupe contre ces établissements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>