En 2019, le coût de l’assurance emprunteur dépasse celui du prêt immobilier

VN:F [1.9.22_1171]
Vote: 0.0/5 (0 votes cast)

Grâce à la possibilité de résilier annuellement votre assurance emprunteur immobilier, droit accordé par l’amendement Bourquin, le coût de cette assurance exigée par les prêteurs a légèrement baissé. Aussi, du fait de la concurrence entre les bancassureurs et les sociétés d’assurances indépendantes, les tarifs ont été réduits. Toutefois, les taux étant encore bien bas, le montant des intérêts des prêts immobiliers est généralement inférieur au montant de la cotisation d’assurance.

Baisse du tarif de l’assurance de prêt en 2018, mais moins que les taux d’intérêt

Bien que les taux d’intérêt des crédits immobiliers aient fini chuter, et qu’il aient même connu de très faibles augmentations en fin d’année 2018, ils restent toutefois à un niveau très bas. Ainsi, d’après les courtiers spécialistes du prêt immobilier, la moyenne des taux d’intérêt se situe 1,35 % pour un crédit remboursable sur 15 ans, et à 1,55 % pour un prêt d’une durée de 20 ans. Pour les crédits de 25 ans, le taux moyen est de 1,75 %.

Les professionnels du marché de l’assurance emprunteur immobilier ont aussi réduit leurs prix après l’entrée en application de la loi Sapin 2., qui permet aux emprunteurs de désormais remplacer leur assurance chaque année, en respectant un préavis de 2 mois avant la date anniversaire de souscription du contrat de prêt.

Afin de gagner en clientèle, les compagnies d’assurance proposent des conditions financières avantageuses et des garanties sur mesure. Mais, pour préserver leurs clients, les banques appliquent d’importantes décotes. Bien que cette tendance à la baisse soit généralisée, l’assurance coûte plus cher que le prêt pour de nombreux emprunteurs.

Augmentation du coût de l’assurance emprunteur en 2019 du fait de l’alourdissement de la fiscalité

Si les taux d’intérêt devraient se maintenir à un niveau stable, cela au moins jusqu’à l’été prochain, le montant de l’assurance augmente à cause de l’extension de la taxe spéciale sur les conventions d’assurance (TSCA), taxe de 9 % désormais étendue à toutes les garanties d’un contrat assurance prêt. En effet, auparavant cette taxe ne concernait pas la garantie décès, qui bénéficiait d’une exonération. C’est aujourd’hui terminé.

Cet alourdissement de la fiscalité entraîne ainsi une majoration du coût de l’assurance. Et, selon le profil de l’assuré, cette hausse peut varier de 2 à 5 euros par mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>