Le choix de l’assurance de prêt est libre malgré la réticence des banques

VN:F [1.9.22_1171]
Vote: 5.0/5 (1 vote cast)

A la souscription d’un crédit immobilier, vous avez la liberté du choix de l’assurance de pret : vous pouvez soit souscrire celle proposée par votre banque, soit celle de l’assureur de votre choix.

Faire jouer la concurrence pour économiser

Depuis septembre 2010, la loi Lagarde ne permet plus aux banques de conditionner l’octroi d’un contrat de crédit immobilier par la souscription de leur propre assurance de prêt. Vous avez la possibilité de faire jouer la concurrence pour choisir librement l’assureur qui garantira votre crédit. Mais vous devez respecter la condition suivante : les garanties du contrat alternatif doit être au minimum équivalentes à celles exigées par le prêteur.

Avec 8,5 milliards de cotisations perçues chaque année, le marché de l’assurance emprunteur est une manne de poids contrôlée à 85 % par les banques, qui exigent de chaque emprunteur que leur contrat d’assurance de groupe soit signé.

Mais avec l’ouverture à la concurrence, les sociétés de courtage en assurances ont désormais un avantage certain : elles peuvent faire jouer la concurrence entre les offres des assureurs et les contrats d’assurance des banques.

Et l’emprunteur à tout à y gagner. Exemple pour un crédit de 150 000 € souscrit par un couple de 35 ans, sur une durée de 20 ans : la souscription d’une assurance emprunteur avec un courtier peut lui faire réaliser une économie allant jusqu’à 18 000 €, avec les mêmes garanties, voire supérieures aux garanties proposées par la banque.

Des banques ne jouant pas le jeu

Depuis début 2016, tout emprunteur doit obligatoirement se voir remettre une fiche standardisée d’information (FSI) détaillant les garanties exigées et les conditions du crédit. Légalement, les banques ne peuvent refuser une délégation d’assurance auprès d’un assureur concurrent si les garanties sont égales ou supérieures.

Mais sur le terrain, les banques freinent autant qu’elles le peuvent la délégation d’assurance en prolongeant la durée de traitement des dossiers des emprunteurs souhaitant déléguer leur assurance…

Après avoir reçu de nombreuses plaintes relatives au libre choix de l’assurance emprunteur, l’association de défense des consommateurs l’UFC-Que Choisir menace aujourd’hui les établissements bancaires récalcitrants de les poursuivre en justice pour abus du droit des consommateurs.

Si aujourd’hui seuls 3 emprunteurs sur 10 délèguent leur assurance de prêt, cette possibilité de mettre en concurrence les assureurs constitue un réel avantage pour les consommateurs.

Le choix de l'assurance de prêt est libre malgré la réticence des banques, 5.0 out of 5 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>