Réduire le coût d’un crédit immobilier en jouant sur l’assurance de prêt

VN:F [1.9.22_1171]
Vote: 0.0/5 (0 votes cast)

Lors de la signature d’un prêt immobilier, la banque exige la souscription d’une assurance emprunteur pour couvrir les risques de décès et d’invalidité. Elle propose alors de façon systématique son contrat d’assurance de groupe qui est distribué par une filiale ou un partenaire. Mais il faut savoir que la loi autorise de recourir à une protection individuelle, généralement moins coûteuse. Il appartient donc à chaque emprunteur de réaliser un comparatif entre l’offre présentée par la banque et les différentes offres d’assurances individuelles proposées sur le marché.

La couverture standardisée d’une assurance de groupe

La banque octroyant le prêt immobilier annexe systématiquement son contrat d’assurance groupe à son offre de prêt. Cette assurance de prêt étant une couverture collective : le contrat repose sur le principe de mutualisation des risques. Ainsi, les garanties et le tarif sont les mêmes pour tous. De ce fait, elle n’est pas adaptée à chacun selon son profil (âge, état de santé). Aussi, le montant de la cotisation d’assurance est fixe jusqu’au terme du prêt immobilier, car son calcul s’effectue sur la base du capital emprunté.

Assurance individuelle : une couverture qui s’adapte

Les assurances individuelles sont élaborées selon les caractéristiques propres à l’emprunteur. Elles tiennent ainsi compte de la profession de l’emprunteur, son état de santé, les sports et loisirs qu’il pratique…

Le procédé de tarification est aussi différent que pour une assurance de groupe, car la cotisation est calculée en proportion du capital restant dû. Au fil du remboursement, le montant de la prime d’assurance diminue.

Grâce à la personnalisation des garanties et cette tarification dégressive, l’assuré peut réaliser d’importantes économies.

Pourquoi faire le choix d’une assurance individuelle ?

Grâce aux réformes de ces dernières années, les emprunteurs peuvent faire le choix d’une assurance individuelle, à la place du contrat d’assurance groupe proposé par la banque prêteuse, pour accéder à un tarif moins élevé et réduire ainsi le coût global du crédit immobilier.

Et depuis janvier 2018, l’amendement Bourquin permet aux emprunteurs de résilier leur assurance de prêt chaque année, au moment de la date anniversaire de signature du contrat.

Pour que la banque accepte la mise en place d’une délégation d’assurance, il faut s’assurer de sélectionner un contrat aux garanties au moins équivalentes à celles de l’offre de l’organisme prêteur. Aussi, il faut prévoir un délai de préavis de 15 jours pour un crédit souscrit il y a moins de 12 mois. Pour les crédits de plus d’un an, le préavis est de 2 mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>