Bien négocier son crédit pour l’achat d’un logement

VN:F [1.9.22_1171]
Vote: 5.0/5 (1 vote cast)

Immobilier / Bien négocier l’achat d’un logement

Il y a fort longtemps que les candidats à l’investissement immobilier n’avaient pas observé une conjoncture aussi favorable à l’achat de logements en France. Débutée en 2012, la progressive variation à la baisse des prix de l’immobilier (de 0,5 à 1,5 %) devrait connaître une nette accélération d’ici la fin de l’année 2013 pour atteindre une baisse pouvant varier de 5 à 12 % selon les régions. Et les taux de crédit immobilier ont atteint un niveau historique de 3,40 % en moyenne sur 20 ans. Si vous envisagez de concrétiser votre projet immobilier, n’hésitez donc pas un seul instant à vous lancer car les conditions sont réunies pour que votre achat immobilier soit très avantageux.

Dénichez un bien immobilier facilement négociable

Aujourd’hui, vous disposez d’une marge moyenne de négociation à la baisse d’environ 5 % sur le prix affiché, ce qui se veut toujours intéressant. Cependant, il vous est possible de baisser encore plus le prix du logement. Pour cela, essayez de prendre connaissance de la date d’achat du logement par le vendeur, en lui posant par exemple des questions sur l’évolution de la taxe foncière ou encore sur le réseau de transports en commun. Si le vendeur est propriétaire depuis 10 ans ou plus, cela signifie qu’il bénéficiera d’une intéressante plus-value en raison de l’envolée des prix relevée sur la période, et donc qu’il sera plus enclin à accepter de baisser encore son prix si vous insistez.

Sachez également que les logements construits il y a moins de 5 ans ou qui ont été totalement réhabilités peuvent se négocier sans trop de difficultés car, depuis le 1er janvier 2013, la vente de ces biens est exonérée du paiement de la TVA sur la plus-value réalisée. Cependant, en tant qu’acheteur, vous ne pouvez alors plus bénéficier de frais de notaire réduits, ce qui représente un surcoût d’environ 3 à 4 % du prix d’achat.

Négociez votre crédit immobilier si vous disposez d’un dossier solide

Dans l’objectif de limiter les risques de défaillance de remboursement des emprunteurs, les banques n’accordent un crédit immobilier qu’aux meilleurs dossiers. Pour les banques, un dossier se veut idéal lorsque le candidat à l’emprunt exerce un emploi en CDI depuis au minimum 3 ans, qu’il dispose d’un revenu annuel de 50 000 euros ( 80 000 euros pour un couple) ainsi que d’un apport personnel d’au moins 10 % du capital emprunté souhaité. Avec un tel profil, l’emprunteur peut bénéficier d’un taux d’emprunt inférieur de 0,2 à 0,3 point à celui du barème classique. En tant que bon client, il est également intéressant de tenter la négociation de mensualités modulables, ainsi que la suppression des frais de dossier (1000 euros en moyenne) mais aussi des indemnités appliquées en cas de remboursement anticipé (3% du capital restant dû).

Bien négocier son crédit pour l'achat d'un logement , 5.0 out of 5 based on 1 rating

Alain - ADPPC.fr

Fondateur du cabinet de courtage As Du Grand Lyon, le site Adppc.fr : Assurance de prêt pas cher propose aux emprunteurs un comparatif indépendant des assurances de crédit. Bien avant 2010, et l'entrée en vigueur de la loi Lagarde, il distille ses conseils pour bien négocier la couverture de son crédit immobilier en déléguant son assurance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>