Le remboursement anticipé d’un crédit immobilier… une bonne idée?

VN:F [1.9.22_1171]
Vote: 0.0/5 (0 votes cast)

Vous considérez l’achat d’une propriété, ou encore, vous êtes présentement propriétaire et l’engagement financier avec une banque sur une période de 25 à 30 ans vous angoisse? Il est alors facile de penser à une façon de faire le remboursement de votre crédit immobilier le plus rapidement possible. Il faut alors bien réfléchir aux impacts et alternatives possibles. Investir votre surplus d’argent ailleurs que sur votre habitation pourrait s’avérer plus rentable. Voyons cela plus en détail.

Où investir cette liquidité?

Remboursement de pret immobilierVotre crédit immobilier est l’un des prêts bancaires ayant le plus bas taux accordé sur le marché. Sachant cela, si vous avez d’autres dettes à taux d’intérêt élevé, il est alors intelligent de rembourser ces emprunts avant même de penser effectuer de plus gros paiements sur votre crédit immobilier.

De plus, avez-vous pensé à investir ailleurs? Par exemple, sur le marché boursier, dans un compte d’épargne retraite, ou encore dans un immeuble à revenus. Grâce à Internet et tous les réseaux d’information disponibles de nos jours, il est plus facile de faire des recherches exhaustives pour connaitre les opportunités d’investissement.

Pour les investisseurs immobiliers d’immeubles à revenus, il n’y a aucun avantage au niveau fiscal à rembourser le prêt plus rapidement. En effet, ces revenus sont déductibles d’impôts, alors, en remboursant plus rapidement le crédit immobilier, vous profiterez moins longtemps de ces déductions fiscales annuelles.

Renseignez-vous auprès de votre institution financière

Avant d’entreprendre toute manœuvre de remboursement anticipé, assurez-vous de relire votre contrat de crédit immobilité concernant le remboursement anticipé. L’organisme prêteur pourrait effectivement exiger une pénalité équivalente au montant des intérêts ayant été perdus à cause de la rupture de contrat. Le contrat de prêt peut interdire les remboursements égaux ou inférieurs à 10 % du montant initial du prêt et les frais de pénalité pourraient être de 2 à 3 % du capital restant pour le remboursement partiel, sauf en cas de solde du compte. Il est à noter que ce montant est encadré par la loi.

Depuis le 1er juillet 1999, aucune pénalité ne peut être demandée par votre institution financière dans le cas où le remboursement du prêt ferait suite à la vente du logement causé par le changement du lieu de travail, la perte d’emploi ou encore le décès de l’emprunteur ou de son conjoint.

Finalement, si vous utilisez vos économies à long terme pour rembourser votre prêt immobilier, un choix très risqué à long terme pour votre futur, il est possible que ce retrait engendre une imposition supplémentaire.

Alors que ce soit en France ou au Canada, les mêmes règles, au détail près, s’appliquent concernant le remboursement d’un prêt hypothécaire. Il est alors important d’évaluer toutes les options avant de faire un choix !

 

Alain - ADPPC.fr

Fondateur du cabinet de courtage As Du Grand Lyon, le site Adppc.fr : Assurance de prêt pas cher propose aux emprunteurs un comparatif indépendant des assurances de crédit. Bien avant 2010, et l'entrée en vigueur de la loi Lagarde, il distille ses conseils pour bien négocier la couverture de son crédit immobilier en déléguant son assurance.