Les conseils du courtier pour emprunter

VN:F [1.9.22_1171]
Vote: 0.0/5 (0 votes cast)

En ces temps de crise où le chômage connaît une hausse constante, les banques sont très prudentes quant à la solvabilité des emprunteurs. En effet, afin de ne prendre aucun risque, elles consentent des prêts immobiliers aux seuls particuliers qui présentent un dossier solide.

Prêts immobiliers : un dossier solide facilite l’obtention

Comme pour l’année 2008, les emprunteurs doivent clairement justifier de leur solvabilité pour emprunter.

conseil pour emprunter

Voici donc quelques conseils pour optimiser votre dossier avant de le soumettre aux banques :

Réduisez ou supprimez vos credits consommations

Bien que les taux soient actuellement très bas, les prets immobiliers sont difficilement accessibles à tous. Les conditions de souscription sont bien plus restrictives qu’auparavant. Les banques souhaitent en effet minimiser au mieux les risques et ne retiennent alors généralement que les emprunteurs exerçant leur emploi en CDI et ayant une capacité d’épargne (même faible). Elles prêteront particulièrement attention aux personnes qui n’ont aucun crédit à la consommation en cours ni découvert.

Utilisez les services d’un courtier indépendant

Ainsi, avant de vous lancer dans une demande de pret, assurez-vous de réunir toutes le conditions requises pour que la banque accepte sans complication de vous accorder le crédit. N’hésitez pas à recourir à un courtier afin d’augmenter vos chances d’obtenir votre emprunt immobilier et bénéficier de l’offre de prêt qui vous sera la plus avantageuse. Les frais de courtage sont le plus souvent insignifiants par rapport à l’économie qu’un courtier peut vous faire réaliser sur le coût total de votre pret.

Les taux sont bas et ne cessent de baisser. C’est donc le bon moment pour concrétiser votre projet immobilier !

Alain - ADPPC.fr

Fondateur du cabinet de courtage As Du Grand Lyon, le site Adppc.fr : Assurance de prêt pas cher propose aux emprunteurs un comparatif indépendant des assurances de crédit. Bien avant 2010, et l'entrée en vigueur de la loi Lagarde, il distille ses conseils pour bien négocier la couverture de son crédit immobilier en déléguant son assurance.