Pret immobilier : faites attention aux frais annexes !

VN:F [1.9.22_1171]
Vote: 5.0/5 (1 vote cast)

Coût de l’assurance de prêt, frais de dossier, frais d’hypothèque ou encore frais de caution… Tous ces frais annexes viennent augmenter le coût total du prêt. Il est donc recommandé de tenter une renégociation de ces frais avant la souscription du crédit.

Tenter une négociation des frais de dossier

Les banques facturent en moyenne des frais de dossier de 1 à 1,5 % du capital emprunté. Ces frais peuvent être négociés. Vous pouvez tenter de les réduire, voire de les supprimer, pour diminuer le coût total du crédit.

Faire baisser le coût de l’assurance de prêt

Vous pouvez souscrire votre assurance de prêt auprès de la société d’assurance de votre choix. La banque n’est pas en droit de vous imposer son propre contrat d’assurance de prêt, dit assurance groupe. Vous avez également la possibilité de changer d’assurance emprunteur, sans frais ni pénalités, durant les 12 premiers mois qui suivent la souscription du crédit. En fonction de votre âge et de votre état de santé, votre cotisation pourra être réduite par rapport à celle du contrat groupe de la banque. Cependant, le niveau de garantie du contrat alternatif doit être au moins équivalent à celui du contrat d’assurance de la banque.

Choisir entre hypothèque et caution

L’hypothèque, le privilège de prêteur de deniers ou encore la caution par un organisme spécialisé permettent de couvrir la banque contre le risque de défaillance de remboursement du crédit dans les cas non pris en charge par l’assurance de prêt. L’hypothèque et le privilège de prêteur de deniers ont un coût plus élevé que la caution et incluent des frais de mainlevée si le bien immobilier est vendu avant la fin du crédit. Choisir la caution constitue le meilleur choix car l’emprunteur se voit restituer une partie des frais une fois le crédit remboursé.

Négocier l’indemnité de remboursement anticipé

S’il y a remboursement anticipé, l’établissement prêteur peut exiger que luis soit réglé une indemnité au titre d’intérêts non encore échus. La loi plafonne l’indemnité de remboursement anticipé à la valeur de 6 mois d’intérêts sur le capital remboursé, sans qu’il ne soit possible d’excéder 3 % du capital restant dû. Il vous est possible de tenter de réduire celle-ci, voire de la supprimer avant la signature du crédit.

Pret immobilier : faites attention aux frais annexes !, 5.0 out of 5 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>