Pret immobilier : les éléments à négocier pour économiser

VN:F [1.9.22_1171]
Vote: 0.0/5 (0 votes cast)

Pour négocier un prêt immobilier, afin de devenir propriétaire d’une maison ou d’un appartement, vous concentrez vos efforts sur la recherche du meilleur taux d’emprunt. Or, pour réduire le coût global de votre crédit et réaliser des économies, bien d’autres points méritent votre attention. Découvrez ci-dessous quels éléments il vous est possible de négocier afin de bénéficier des conditions les plus favorables.

Assurance de pret

En dehors du taux du prêt, l’assurance de prêt est un point clé à négocier en priorité car il s’agit du levier permettant de rapporter le plus d’argent. Elle représente en effet en moyenne un tiers du coût global d’un prêt immobilier. En recourant à la délégation d’assurance, c’est à dire en souscrivant une assurance individuelle, qui est un contrat autre que le contrat groupe de la banque prêteuse, vous pouvez réduire de moitié, voire plus, le coût de cette assurance garantissant l’emprunt. Pourtant, seuls 12 % des emprunteurs optent pour cette option et parviennent ainsi à économiser.

La délégation d’assurance se veut particulièrement appropriée pour les jeunes emprunteurs primo-accédants, les non-fumeurs, les cadres mais aussi pour les seniors ou les personnes présentant un risque aggravé de santé, exerçant une profession à risques ou encore pratiquant un sport ou des loisirs à risques. Pour certains, elle est idéale pour économiser sur le coût de l’assurance emprunteur, et pour d’autres elle permettra d’accéder à l’emprunt plus facilement, avec une prise en charge spécifique au profil. Les maladies graves sont en effet par exemple exclues des assurances de groupe.

Tout personne projetant d’emprunter à intérêt, quel que soit son profil, à effectuer un comparatif afin d’avoir le choix sur les garanties et d’essayer de faire baisser le prix de son assurance de prêt. Pour bien négocier votre prêt, l’idéal est de, tout d’abord, bien prendre le temps de comparer les assurances en s’assurant de vérifier votre assurabilité en fonction de votre âge ainsi que de votre état de santé, et de négocier le taux du crédit en parallèle.

Domiciliation des revenus

Pour accorder un prêt immobilier, les banques ont tendance à imposer la domiciliation de vos revenus bancaires. Toutefois, à compter du 1er janvier 2018, la domiciliation ne pourra être imposée plus de 10 ans, en sachant que la durée moyenne d’un crédit immobilier est de 7,9 ans. En contrepartie d’une domiciliation de vos revenus chez la banque prêteuse, vous devriez profiter d’un taux d’emprunt préférentiel. Ce point est donc à bien prendre en considération pour réduire votre taux.

Pénalités de remboursement anticipé

Dans le cas où vous désirez effectuer la revente de votre bien immobilier avant le terme du crédit, ou réaliser le remboursement de ce dernier plus rapidement, il existe des pénalités de remboursement anticipé, mis à part dans les cas suivants : changement de lieu de travail, décès, cessation forcée d’activité. Les pénalités de remboursement anticipé peuvent aller jusqu’à 3 % du capital restant dû ou plafonnées à 6 mois d’intérêt, au taux moyen du crédit. Il est donc de votre intérêt de négocier ce point afin d’en être exonérés, ce qui est le plus souvent le cas pour une revente au-delà de 5 ans. Sachez toutefois que ces indemnités sont facturées en cas de rachat de crédit.

Frais de dossier

L’avantage d’une banque en ligne est qu’elle ne ponctionne pas de frais de dossier, à l’inverse d’une banque traditionnelle qui peut facturer en moyenne de 300 à 1000 euros. De nombreuses agences de courtage se rémunèrent le plus souvent par des commissions reversées par les banques partenaires. En cas de frais d’honoraires, ceux-ci se portent en moyenne à 1 % du montant du crédit, pouvant parfois se substituer aux frais de dossier bancaire. Ces frais peuvent être négociés, contrairement à des garanties telles que la caution ou l’hypothèque.

Transférabilité du crédit

La transférabilité du prêt permet de conserver son prêt alors que le bien immobilier est vendu pour en acquérir un autre. Il s’agit d’une option particulièrement intéressante à négocier. Surtout lorsque les taux sont bas et qu’ils risquent d’être moins attrayants par la suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>