1901

Taux credit immobilier 2016 : tendances et prévisions

Sélectionnez ...

On s'interroge toujours sur la question de savoir si le moment est opportun pour devenir propriétaire. Lorsque les prix de l'immobilier sont intéressants, il est plutôt rare que ce soit de même pour les prêts. Mais en cette période, le cumul des deux permet de réaliser de bonnes opérations immobilières. En achetant trop tôt, on peut toutefois passer à côté d'une baisse plus importante des prix. Voilà pourquoi il est bon de s'informer sur les prévisions immobilières et taux credit 2016 avant de se lancer.

Des taux d'emprunt de plus en plus bas

La tendance des prix de l'immobilier cette année dépend de l'évolution des taux credit 2016 : plus on emprunte à taux bas, et plus on peut acheter, et inverse. Actuellement, on constate que les taux credit 2016 sont à un bas niveau et cela va se poursuivre en 2016. Mais lorsque les crédits baissent, cela s'enchaîne forcément par une remontée, et donc une augmentation des prix de l'immobilier.

Aujourd'hui, il est possible d'obtenir une proposition de prêt immobilier à moins de 2 %, et en dessous des 2,80 % avec les garanties comprises. Ainsi, si vous avez souscrit il y a quelques années un crédit que vous estimez trop coûteux, vous pouvez penser à faire réaliser un rachat de crédit.

Simulation, Devis et Comparatif des assurances de credit

Des primo-accédants plus nombreux

Si les primo-accédants rencontraient auparavant des difficultés pour emprunter, ce n'est plus le cas actuellement. En effet, les ménages achetant pour la première fois se veulent de plus en plus nombreux du fait de bénéficier de mesures fiscales avantageuses, et parviennent à contourner la méfiance des banques en réalisant un emprunt sur le long terme. Et même les modestes ménages, gagnant moins de 3.600 euros par mois, réussissent à acheter. Mais la question de l'emploi et de la capacité à conserver son travail, ou d'en retrouver un sans difficultés, reste essentielle.

Il ne faut cependant pas omettre la difficulté à se montrer convaincant auprès de la banque quand on ne dispose que de faibles revenus. Et même lorsque l'on gagne bien sa vie, l'établissement prêteur prend en compte de si nombreux éléments que les cas de refus sont fréquents, sans parfois que l'on comprenne ce qui motive cette décision. Le questionnaire médical pour l'obtention d'une assurance de prêt constitue l'un des éléments pouvant freiner l'accessibilité à l'emprunt.

De bonnes raisons d'espérer

Avec des taux d'emprunt stables et la diminution des prix de l'immobilier, le marché restera favorable aux acquéreurs ! Mais tout dépend de l'emplacement du bien : les prix ont baissé de seulement 1 % dans les grandes villes mais, plus on s'éloigne de la capitale, plus ils sont en chute libre.

Prévisions sur le neuf

On a pu constaté que la loi Duflot a fait d'importants dégâts car les ventes avaient considérablement chuté. Mais la loi Pinel est venue corriger les défauts du texte de loi et a ainsi relancé le marché, même si on est loin de l'époque Scellier. On peut ainsi assister à une reprise des ventes sur plan pour les T2 ou T3, logements idéaux pour les jeunes cadres célibataires ou pour les couples primo accédants souhaitant acheter pour louer.

Paris : les acquéreurs reviennent

Dans la capitale, le marché est reparti à la hausse et les bonnes opportunités semblent passées car le nombre d'acheteurs augmente malgré des prix très élevés. Les acheteurs sont en effet plus nombreux que les vendeurs. Et il y a donc plus de demande que d'offre, ce qui fait grimper les prix.

Cette tendance semble continuer dans ce sens : en 2016, les prix au mètre carré à Paris poursuivent leur évolution à la hausse dans tous les quartiers. A noter que le pouvoir d'achat des habitants de la ville lumière se porte bien.

La solution pour inverser la tendance : qu'il y ait deux acquéreurs pour un vendeur, selon les professionnels de l'immobilier. Et ça n'est très clairement pas le cas actuellement.

Prévisions 2016 et 2017

Selon certains experts de l'immobilier, le marché devrait réellement se relancer en 2017. Après une augmentation pas vraiment justifiée de plus de 10 %, suivie d'une baisse de 5 % sur 2 ans, nous nous dirigeons vers une rééquilibrage. Mais tout dépendra de la conjoncture... La baisse du chômage serait un levier.

Cette année 2016 devrait s'annoncer favorable aux acquéreurs pour réaliser un achat immobilier ou pour également effectuer un rachat de crédit et économiser de l'argent sur leurs crédits souscrits quelques années auparavant.

4.5
No
54.221.147.93
Taux credit 2016 : tendances et prévisions actuelles est notée 4.5/5.0 (2 votes).
<< 2017
2015 >>