Négocier une assurance crédit avec un risque de santé avéré

VN:F [1.9.22_1171]
Vote: 0.0/5 (0 votes cast)

Certaines personnes dites à risques aggravés avaient un accès limité à l’assurance ainsi qu’au crédit. Avec la convention AERAS, souscrire une assurance ou contracter un crédit leur est désormais possible.

Qu’est-ce qu’un risque aggravé ?

On parle de risque aggravé quand les risques auxquels la personne est exposée à savoir l’invalidité ou le décès sont plus élevés statistiquement par rapport à ceux de la population de référence comme une espérance de vie inférieure à celle des emprunteurs du groupe par exemple. Les facteurs de risque aggravé sont nombreux pour l’assuré à savoir son âge, son comportement au quotidien ou son activité professionnelle. Les personnes souffrant d’une pathologie comme le diabète, le cancer ou la sclérose en plaques peuvent aussi désormais souscrire une assurance santé et peuvent se présenter auprès de leurs banques en tant que candidats emprunteurs aussi bien pour un crédit à la consommation qu’un crédit immobilier. Pour bénéficier d’une assurance mutuelle, l’assuré n’aura qu’à payer une surprime.

Les personnes concernées

Les personnes dites à risques aggravés sont classées en trois catégories par les compagnies d’assurance. Les personnes exerçant un métier à risques comme les policiers, pompiers ou vétérinaires comptent parmi les personnes à risque aggravé professionnel. Pour ce qui est des personnes pratiquant une activité sportive à risques comme le parachutisme, la plongée ou l’alpinisme, elles sont exposées au risque aggravé d’accident. Enfin, on parle de risques aggravés de santé pour les personnes atteintes d’une maladie ou ayant des problèmes graves de santé. Dans tous les cas, pour bénéficier de la convention AERAS, l’assuré devra être âgé de 70 ans maximum à l’échéance de remboursement du crédit, contracter un emprunt maximum de 320 000 euros pour un prêt immobilier, être âgé de 50 ans maximum au moment de la demande du crédit de consommation sur 4 ans tout au plus et n’excédant pas les 17 000 euros.

Démarches pour un crédit immobilier

Le dossier pour une demande de prêt immobilier repose sur l’assurance emprunteur. Avant de commencer les démarches auprès de l’établissement de crédit, il faut d’abord faire une demande pour une assurance de prêt. Cette assurance est une protection pour l’emprunteur ainsi que sa famille afin de se préserver d’éventuelles difficultés financières et permet d’éviter de déposer une lettre de surendettement en cas de non-solvabilité pour des raisons d’invalidité. C’est généralement dans la démarche de la recherche d’une assurance que l’assuré découvre s’il présente ou non un risque aggravé de santé pouvant compromettre les chances de sa demande de prêt. Si l’emprunteur entre dans cette catégorie, il devra se trouver une bonne assurance emprunteur avant de déposer sa demande de crédit.

Alain - ADPPC.fr

Fondateur du cabinet de courtage As Du Grand Lyon, le site Adppc.fr : Assurance de prêt pas cher propose aux emprunteurs un comparatif indépendant des assurances de crédit. Bien avant 2010, et l'entrée en vigueur de la loi Lagarde, il distille ses conseils pour bien négocier la couverture de son crédit immobilier en déléguant son assurance.