1947

Taux crédit immobilier août 2017 : une légère augmentation des taux

Devis prêt pas cher

Pour le mois d'août 2017, les taux de crédit immobilier ont enregistré une hausse plutôt modérée. Rien qui puisse cependant détériorer la capacité d'emprunt des acheteurs. Mais attention tout de même car il existe de fortes probabilités que cette augmentation se poursuive cet automne.

Si ces dernières semaines les taux de crédit immobilier se maintenaient à un niveau stable, pour le mois d'août 2017 ceux-ci sont repartis à la hausse. Les taux moyens hors assurance sur 10, 20 et 30 ans ont gagné de 5 à 10 centimes.

Concrètement, le taux moyen des taux des prêts immobiliers sur 20 ans est passé de 1,75 % à 1,80 %. Les taux plancher ont, quant à eux, connu une progression ne dépassant pas 12 centimes. Cette légère tendance à la hausse n'a toutefois rien d'alarmant. Les taux du mois d'août 2017 se retrouvent quasiment au même niveau qu'en août 2016.

Les taux d'emprunt moyens pour le mois d'août 2017

Peu d'impact sur le crédit

Si 4 banques nationales ont relevé leurs barèmes jusqu'à 20 centimes, et quelques établissements ont augmenté leurs taux de 0,10 %, pour la majorité des autres organismes financiers, rien n'a bougé par rapport au mois de juillet 2017.

Il faut savoir que même une hausse de 20 centimes a un effet très limité sur la capacité d'emprunt des particuliers. A titre d'exemple, pour un emprunt immobilier de 150.000 € sur 20 ans, passer de 1,60 à 1,80 % fait passer la mensualité de 731 à 745 € et les intérêts de 25.440 à 28.800 €.

Crédits à taux préférentiels

L'augmentation des taux se veut tempérée par la tendance des pratiques bancaires. En effet, les banques recherchant des clients se veulent prêtes à les attirer en réduisant leurs tarifs de crédit immobilier. Les meilleures négociations se positionnent encore sous la barre des 1,50 % bruts pour les durées d'emprunt allant jusqu'à 20 ans, et autour de 1,65 % sur 25 ans. Certains emprunteurs (les meilleurs dossiers) parviennent à obtenir un taux de 1,31 % sur 20 ans.

Les prévisions de taux pour la rentrée

En septembre, les banques ayant atteint leurs objectifs commerciaux ne proposeront très certainement pas de taux inférieurs à leurs barèmes officiels. Les autres établissements pourraient réduire leurs tarifs afin de compléter leurs portefeuilles de clients. De manière générale, les organismes financiers tiendront également compte d'autres facteurs tels que l'inflation, l'évolution des OAT à 10 ans (Obligations assimilables du Trésor à 10 ans), ou encore la volonté de certains établissements bancaires d'accroître leurs marges. Concrètement, s'il devait y avoir une augmentation des taux pour la rentrée, celle-ci devrait rester modérée.

0
No
54.162.166.214
La page n'a pas encore été notée. Soyez le premier à voter!