Assurer son prêt quand on souffre d’une maladie chronique

VN:F [1.9.22_1171]
Vote: 3.0/5 (2 votes cast)

Généralement, un prêt immobilier ne peut être obtenu sans la souscription d’une assurance décès-invalidité. Et lorsque l’on souffre d’une maladie chronique, cette garantie de prêt est difficilement accessible. Il existe cependant un dispositif favorisant l’accès à l’assurance de prêt des personnes présentant des risques aggravés de santé : la convention AERAS (s’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé).

Découvrez les étapes si vous souhaitez emprunter et que vous souffrez d’une maladie chronique

Si vous êtes atteint(e) d’une maladie telle qu’un cancer ou le sida, l’espérance de vie peut être réduite mais cela ne vous empêche pas d’avoir des projets comme acquérir un logement ou créer votre entreprise.

Malheureusement les banques et compagnies d’assurance vous considèrent comme une personne à risque et ne peuvent vous assurer avec un contrat classique car il y a plus de probabilités que vous deveniez invalide ou que vous décédiez que la moyenne des emprunteurs.

De nombreuses personnes sont confrontées à un problème de refus de prêt par les établissements prêteurs à cause d’un refus d’assurance prêt en raison de leur risque aggravé de santé : les personnes atteintes d’un diabète, d’une hépatite, les gros fumeurs ou encore les personnes en sur-poids. Chaque année, environ 13 % des demandes d’assurance emprunteur sont émises par des personnes présentant des risques de santé.

aerasCe que permet la convention AERAS

La convention AERAS vise à approfondir les demandes d’assurances avec risque aggravé de santé afin d’améliorer l’accessibilité à l’assurance et au prêt des personnes atteintes ou ayant été atteintes d’une maladie. Auparavant, une personne atteinte d’une maladie se voyait tout simplement refuser sa demande d’assurance. Avec le dispositif AERAS, tout dossier ne permettant pas d’accéder à une assurance de prêt classique est systématiquement transmis à un service médical spécialisé en assurances qui se charge de l’étudier à nouveau.
Dans le cas où ce deuxième niveau d’examen ne permet pas d’obtenir d’assurance prêt, le dossier est alors transféré à un troisième niveau : des experts médicaux le réétudient afin de trouver une solution.

Pour que le dispositif AERAS se déclenche, il est nécessaire que :

  • le montant emprunté n’excède pas 320 000 €
  • vous ne dépassiez pas l’âge de 70 ans au terme de votre crédit

De nombreux refus d’assurance sont encore constatés

Même avec la convention AERAS, l’assurance n’est pas accessible à tous. Selon les chiffres de la Fédération des assureurs pour l’année 2011, 94 % des demandes avec risque aggravé de santé ont abouti à une proposition d’assurance de prêt. Mais dans la réalité, seulement la moitié des demandes seraient acceptées car au final de nombreuses personnes abandonnent leurs démarches car elles sont découragées par les divers questionnaires qu’ils doivent remplir ainsi que par les examens médicaux qu’ils doivent passer…

AERAS : invalidité non couverte dans certains cas

Il arrive que des offres d’assurance pret proposées dans le cadre AERAS n’incluent pas la prise en charge du risque d’invalidité. Cela peut être le cas pour les personnes atteintes d’une Sclérose En Plaques (SEP). S’agissant d’une maladie évolutive, le risque d’invalidité devient plus important et les assureurs l’estiment inassurable. Le problème est que sans la garantie invalidité, les banques n’accordent généralement pas de prêt.

Le surcoût d’un risque aggravé de santé

Malheureusement, lorsque le candidat à l’assurance atteint d’une maladie voit son dossier accepté, il se retrouve bien souvent à payer jusqu’à 4 fois le prix d’une assurance classique à cause du risque qu’il représente, ce qui alourdit fortement le coût global de son emprunt immobilier.

courtier assurance de pret immobilierConseils du courtier assurance de pret pas cher.com :

  • Anticipez votre assurance car remplir les questionnaires et passer des examens de santé peut vous demander du temps.
  • Faites jouer la concurrence entre les assureurs afin de trouver l’offre d’assurance décès-invalidité risque aggravé santé la moins chère du marché qui vous permette de limiter le coût global de votre emprunt.
  • Sachez qu’un accord d’assurance reste valable plusieurs mois.
Assurer son prêt quand on souffre d'une maladie chronique , 3.0 out of 5 based on 2 ratings

Alain - ADPPC.fr

Fondateur du cabinet de courtage As Du Grand Lyon, le site Adppc.fr : Assurance de prêt pas cher propose aux emprunteurs un comparatif indépendant des assurances de crédit. Bien avant 2010, et l'entrée en vigueur de la loi Lagarde, il distille ses conseils pour bien négocier la couverture de son crédit immobilier en déléguant son assurance.