2 éléments essentiels à bien considérer pour négocier un credit immobilier

VN:F [1.9.22_1171]
Vote: 0.0/5 (0 votes cast)

Lors de la souscription d’un credit immobilier, la négociation du taux du prêt constitue une priorité pour tout emprunteur. Toutefois, afin de bénéficier de conditions optimales, il est important de prendre le temps de se pencher sur d’autres éléments du credit immobilier. C’est tout particulièrement le cas concernant la domiciliation des revenus et l’assurance de prêt. Si vous parvenez à bien négocier ces deux éléments, vous pourrez alors réaliser de substantielles économies sur le coût de votre emprunt.

Les clients sollicitant un prêt pour le bon financement de leur projet immobilier doivent systématiquement réunir plusieurs conditions imposées par la banque prêteuse. Trop occupés à rechercher à bénéficier d’un taux de prêt qui soit le plus bas possible, les candidats au prêt négligent le plus souvent certains autres éléments qu’imposent l’organisme prêteur et n’y sont donc pas très attentifs. Cela peut être le cas pour les pénalités de remboursement anticipé, les frais de dossier, la transférabilité du credit immobilier… Autant de points sur lesquels l’emprunteur peut tenter une négociation en vue de bénéficier de meilleures conditions.

La domiciliation des revenus et l’assurance de prêt immobilier constituent cependant les deux éléments clés à négocier pour réduire à l’optimal le coût du prêt.

La domiciliation des revenus

La majorité des banques impose une domiciliation des revenus des candidats au prêt dans leur établissement en contrepartie de leur octroyer un credit immobilier.

Une ordonnance du 1er juin 2017 concernant les offres de credit immobilier est cependant venue encadrer cette pratique jugée abusive.

Pour un credit immobilier souscrit à partir du 1er janvier 2018, l’ordonnance stipule que la domiciliation de revenus se limite à 10 ans. Pour tout prêt contracté sur une courte période, la durée maximale de domiciliation des revenus est même inférieure à 10 ans. Il est bon de savoir que les crédits immobiliers sont en moyenne souscrits sur une période de 7,9 ans.

La domiciliation des revenus représente un point de négociation non négligeable car en contrepartie de celle-ci le candidat au prêt peut bénéficier d’un taux d’emprunt préférentiel. A noter qu’avant que l’ordonnance ne soit appliquée, certaines enseignes bancaires accordaient déjà des taux plus bas aux clients domiciliant leurs revenus dans leur établissement.

Aujourd’hui, quelques banques intègrent dans leurs contrats de credit immobilier des réductions de taux en échange d’une domiciliation, s’élevant généralement de 0,2 à 1 %. Et, une fois le délai de 10 ans écoulé, l’emprunteur peut décider de domicilier ses revenus ailleurs sans qu’il ne perde l’avantage du taux préférentiel qui lui a été accordé à la signature du credit immobilier, jusqu’au terme du remboursement intégral de l’emprunt.

L’assurance de pret

Selon de nombreux experts en immobilier, outre le taux d’intérêt du credit immobilier, l’assurance de prêt se positionne en tête de liste des éléments à négocier car il s’agit du levier permettant le plus d’économies sur le coût total d’un prêt.

En effet, le coût de cette garantie constitue en moyenne 33 % du coût du crédit. En faisant le choix d’une délégation d’assurance, c’est à dire en souscrivant une assurance de prêt individualisée auprès d’un assureur externe au lieu d’accepter la mise en place du contrat groupe proposé par la banque prêteuse, le tarif de l’assurance emprunteur peut varier du simple au double, voire au triple. Pourtant, encore aujourd’hui, en moyenne, seulement 12 % des emprunteurs optent pour la délégation d’assurance et réalisent ainsi des économies.

La délégation d’assurance se veut intéressante pour tout emprunteur, quelle que soit sa tranche d’âge, qui désire se voir accorder une couverture adaptée à l’ensemble des particularités de son profil. Et en cas d’exercice d’une profession à risque ou d’un état de santé aggravé, les garanties sont étendues.

Il est judicieux de souscrire une assurance de prêt auprès d’une compagnie d’assurance externe pour tout client atteint d’une affection grave, état de santé aggravé que le contrat d’assurance de groupe de la banque ne couvre pas.

Pour résumer, un contrat d’assurance individuel est généralement plus intéressant qu’un contrat d’assurance groupe, tant en terme de garantie que de tarif. Ainsi, avant de bien négocier le taux d’un crédit, il est recommandé à l’emprunteur de réaliser au préalable un comparatif des offres d’assurance.

Une réponse à “2 éléments essentiels à bien considérer pour négocier un credit immobilier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>