Loi Hamon : aucune révolution en matière d’assurance ?

VN:F [1.9.22_1171]
Vote: 5.0/5 (1 vote cast)

Depuis juillet 2014, la loi Hamon offre la possibilité aux emprunteurs d’effectuer un changement de leur assurance de prêt immobilier pendant les 12 premiers mois de souscription. Pourtant, malgré cette possibilité de trouver une assurance moins chère, peu de ménages français utilisent ce droit. Alors quels sont donc les freins au remplacement d’assurance ?

loi hamon assurance pret
Loi Hamon : aucune révolution en matière d’assurance pret immobilier ?

La loi Hamon méconnue

La loi Hamon (loi consommation) s’annonçait révolutionnaire, mais dans la pratique il n’en est rien. En effet, le droit de résiliation annuelle, sans frais ni pénalité, des assurances auto ou assurance habitation multirisque n’a pas eu l’impact escompté.

Et il en est de même en matière d’assurance de prêt, notamment en raison d’une méconnaissance de la législation par les français. Selon une enquête du cabinet de conseil Oliver Wyman, 47 % des 4000 assurés auto et habitation interrogés n’ont jamais entendu parler de la loi Hamon. Et le quart des sondés ne connaît pas le contenu du texte de loi.

Une procédure de résiliation complexe

Aucune révolution donc, mais toutefois une progression dans le changement d’assurance. Selon une étude effectuée en juillet 2015 par le cabinet Arcane Research, les taux de résiliation d’assurance sur un an ont augmenté de 16 %.

Outre un réel manque de communication de l’information de la part du ministère de l’économie, la complexité de la procédure des résiliations pour les personnes assurées est en lien avec les dispositions légales et le marché. En effet, si la législation impose au nouvel organisme d’assurance la prise en charge des formalités de remplacement de contrat pour l’assuré, dans la pratique cette opération peut prendre plusieurs mois.

Des assureurs devant réagir urgemment

Le consommateur ne bénéficie pas d’accompagnement ! Bien que les services en ligne se soient multipliés, en matière de résiliation d’assurance emprunteur, aucun dispositif pour favoriser le changement d’offre n’est existant : aucun formulaire pré-rempli, aucune signature dématérialisée, recherche peu facile d’une offre d’assurance qui réponde aux attentes de l’emprunteur, liste ne faisant pas preuve de clarté pour les documents justificatifs à fournir.

Selon les spécialistes dans ce secteur, les assureurs doivent diversifier leurs offres et adapter leur parcours client dans l’objectif d’attirer de nouveaux clients. Cela s’annonce urgent, sur un marché évoluant particulièrement rapidement, tant en matière de réglementation que d’usages, d’autant que la distribution des produits d’assurance est menacée par les GAFA. Seules les compagnies d’assurance qui parviendront à préparer le terrain seront à-même de faire face à la transition brutale s’annonçant.

Loi Hamon : aucune révolution en matière d'assurance ?, 5.0 out of 5 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>