Comment se calcule le coût d’une assurance de prêt immobilier ?

VN:F [1.9.22_1171]
Vote: 0.0/5 (0 votes cast)

Une assurance de prêt immobilier, qui a pour rôle la prise en charge de tout éventuel événement de la vie (décès, invalidité, incapacité de travail, perte d’emploi) pouvant avoir un impact sur le remboursement du crédit, se calcule selon certains critères. Découvrez ici comment se calcule le coût d’une assurance de prêt immobilier.

Les critères de calcul d’une assurance de prêt

La banque ou l’assureur calcule le coût d’une assurance de prêt immobilier soit sur la base du capital emprunté (montant fixe), soit sur la base du capital restant dû (montant variable).

Différents critères de calcul sont existants : l’âge, l’état de santé, la pratique d’un sport à risque, le fait de fumer ou non, l’activité professionnelle exercée, le montant et la durée du crédit.

Et si la demande de prêt immobilier est réalisée par un couple, chaque co-emprunteur disposera de son propre TAEA (Taux annuel effectif de l’assurance).

Faire jouer la concurrence pour réduire le coût de son assurance emprunteur

Si la première assurance emprunteur qu’il vous est possible de souscrire, dans le cadre d’une demande de crédit immobilier, est l’offre présentée par la banque prêteuse, vous pouvez toutefois décider de prendre connaissance des offres d’assurances individuelles proposées par les compagnies d’assurance, afin de mettre en place une délégation d’assurance. La loi Lagarde vous permet en effet de choisir l’assureur qui garantira votre crédit immobilier.

Le fait de disposer d’une couverture personnalisée vous permet d’accéder à des tarifs plus compétitifs que le tarif proposé par la banque, dans le cadre de son assurance de groupe (assurance collective standard).

Vous disposerez au minimum des garanties d’un contrat groupe et pourrez bénéficier aussi de garanties étendues aux spécificités de votre profil, état de santé, profession…

Il faut savoir qu’avec des garanties au moins identiques ou supérieures, l’organisme prêteur n’est pas en droit de refuser la mise en place d’un contrat externe. Aussi, le calcul de son coût s’effectue uniquement sur le capital restant dû.

Pour finir, nous vous rappelons que vous pouvez décider de changer d’assurance emprunteur en cours de prêt, soit durant la période des 12 premiers mois (loi Hamon), soit au moment de la date anniversaire annuelle du contrat (amendement Bourquin).

Nous vous invitons à réaliser une simulation d’assurance crédit dans l’objectif de voir quelles économies sont envisageables en fonction de votre profil et de votre situation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>