Savez-vous que les professions à risques obligent les emprunteurs les exerçant à payer beaucoup plus cher leur assurance de prêt immobilier ? Il existe toutefois une possibilité de minimiser ce surcoût, voire d’économiser de l’argent, grâce à la délégation d’assurance.

Professions à risques et assurance de prêt immobilier

Avec des taux d’emprunt aussi bas qu’actuellement, il peut devenir compliqué de tenter une négociation. Mais il existe un poste clé sur lequel économiser et réduire encore le coût global du prêt immobilier : c’est l’assurance de prêt immobilier. Cependant, en cas de professions à risques, son coût a plutôt tendance à grimper car les assureurs fixent leurs tarifs selon le niveau de risques auquel est confronté l’emprunteur. Une mise en concurrence d’un maximum d’offres d’assurances émises dans le cadre de la délégation d’assurance peut tout de même permettre de réduire la facture, voire d’économiser un peu d’argent.

Parmi la liste des professions à risques, on peut retrouver les métiers de route (routier, taxi…), les métiers de l’ordre public (militaire, pompier, policier…), mais aussi les professions de pilote de ligne, laveur de vitres (en hauteur), agriculteur, marin, ouvrier du bâtiment…

Et plus il existe de probabilités qu’un accident de travail survienne, plus la cotisation d’assurance sera élevée. C’est d’ailleurs ce que vous pouvez constater en réalisant une simulation en ligne d’assurances de prêt immobilier.

Prenons comme exemple un cadre travaillant dans un bureau et ayant souscrit un prêt immobilier de 200.000 euros sur une durée de remboursement de 20 ans, au taux moyen de 1,1 %. Si l’on compare les taux d’assurance emprunteur proposés pour lui par différentes banques (contrat d’assurance groupe), ainsi que par les assureurs (assurance individuelle, dans le cadre d’une délégation d’assurance), avec les taux d’assurance obtenus pour trois professions à risques (militaire, pilote de ligne et ouvrier manipulant des charges lourdes ou dangereuses), on peut constater que les contrats de groupe proposés par les banques pour ces métiers à risques représenteraient 44 à 51 % du coût global du prêt, contre 37 % pour le cadre de bureau. Aussi, notez que, si elles n’appliquent pas de lourdes surprimes, les banques peuvent alors bien souvent refuser cette catégorie de clients.

La solution : la délégation d’assurance

La solution pour s’assurer quand on exerce une profession dangereuse réside dans la souscription d’un contrat individuel, bien qu’il soit dit que les assurances individuelles soient moins avantageuses pour les métiers à risques. Mais il faut savoir que les assureurs disposent de contrats sans surprime ni exclusion. Au lieu de payer très cher son contrat d’assurance emprunteur, c’est ainsi qu’il devient possible de réaliser d’importantes économies, en divisant par deux ou trois le taux de l’assurance de prêt. Un ouvrier de 40 ans exerçant son métier en hauteur et manipulant des objets dangereux pourrait alors se voir accorder un taux moyen de 0,31 %, ce qui représente 6.773 euros sur 20 ans, soit 22,83 % du coût total du prêt.

Comparatif d’assurances de prêt

Afin d’obtenir le taux d’assurance le plus bas du marché, vous avez la possibilité de recourir à un courtier ainsi que d’utiliser un comparateur d’assurance. Et, dans le cas où vous avez déjà souscrit l’assurance de prêt de la banque présentée lors de l’émission de l’offre de crédit immobilier, sachez que vous pouvez profiter du droit offert par la loi Hamon pour résilier à tout moment votre contrat d’assurance de prêt durant les 12 premiers mois et changer d’offre. Si ce délai est dépassé, la loi Bourquin vous permet une résiliation de votre contrat chaque année au moment de la date anniversaire de souscription.

Il n’est donc jamais trop tard pour faire jouer la concurrence et trouver l’assurance la moins chère même en cas de professions à risques.

Professions à risques : attention au surcoût de l’assurance emprunteur !

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *