La plupart des emprunteurs prennent une assurance pret conso pour garantir leur crédit à la consommation. Pourtant il s’agit là d’une couverture facultative pouvant s’avérer limitée en matière d’intérêt.

Selon le dernier Observatoire des crédits aux ménages de la Fédération bancaire française, en 2018, un ménage sur quatre a prit un crédit à la consommation, cela représentant 8 millions de foyers. Et plus de 50 % d’entre eux ont souscrit une assurance pret conso, ce qui paraît élevé puisque, si pour un prêt immobilier l’assurance emprunteur se veut quasiment incontournable, elle reste facultative pour un crédit à la consommation (prêt personnel, crédit auto, prêt travaux ou crédit renouvelable) et présente un taux généralement élevé.

Assurance pret conso : une couverture qui rassure

Qu’il s’agisse d’un crédit conso contracté en ligne, d’un pret auto souscrit auprès d’un concessionnaire auto, ou d’un crédit pris auprès d’un organisme spécialisé (Sofinco ou Cofidis…), il est généralement recommandé par les professionnels aux emprunteurs de souscrire cette assurance afin de se couvrir et protéger ses proches en cas d’accident de la vie (décès, invalidité, incapacité de travail…). Il serait ainsi préférable et plus prudent d’opter pour cette assurance pret conso.

Cette assurance comporte au minimum les garanties décès, de perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA) et l’incapacité temporaire totale de travail (ITT). La garantie PTIA permet la prise en charge des mensualités de l’emprunteur si ce dernier se retrouve dans l’incapacité totale et définitive d’exercer toute profession. Dans le cadre de l’ITT, la garantie joue dès lors que l’assuré se retrouve temporairement dans l’incapacité de poursuivre son activité professionnelle. C’est alors l’assureur qui se charge de rembourser les mensualités selon les termes du contrat. Et, lorsque l’emprunteur reprend le travail, le e remboursement des échéances reprend comme initialement.

Assurance pret conso : des garanties qu’il peut être compliqué de faire jouer

Faites bien attention aux restrictions et exclusions de garanties car celles-ci peuvent rendre plus difficile l’activation des garanties de votre assurance pret conso. Chaque contrat d’assurance définit systématiquement et avec précision les circonstances permettant de déclencher la prise en charge du remboursement des mensualités. De ce fait, afin que l’assureur puisse reconnaître une perte totale d’autonomie, l’emprunteur doit par exemple recourir aux services d’une tierce personne pour l’aider quotidiennement à accomplir les actes de la vie courante (se déplacer, se laver, s’habiller et manger). Aussi, sachez que les circonstances de tout accident ou de décès de l’emprunteur sont regardées de très près par l’assureur. Ainsi ne sont pas couverts les sinistres sous l’emprise de l’alcool, à la suite d’une pratique de sports à risques (parachutisme, skysurfing…), de professions à risques (pompier, convoyeur de fonds…). Les affections psychiatriques et la dépression constituent également des exclusions.

La garantie perte d’emploi peut être proposée en option. Mais il s’agit d’une garantie très restrictive. En effet, selon la définition, l’assureur prend en charge le remboursement de l’assurance de prêt seulement si l’emprunteur a perdu son emploi de salarié en contrat à durée indéterminée. Et il doit avoir été licencié et percevoir ensuite une allocation de chômage. Donc, les personnes en CDD ou ayant démissionné , ainsi que celles ne pouvant prétendre à une indemnisation du pôle emploi ne peuvent déclencher cette garantie.

Et il faut de plus savoir qu’une assurance pret conso ne couvre pas l’assuré dès la souscription. Hors garantie décès, il faut en effet prévoir une délai de franchise de 30 à 90 jours, qui est une période d’attente avant que l’assureur indemnise l’assuré en cas de sinistre.

Attention aux cas pré-cochées

Quand vous souscrivez un prêt à la consommation, vous devez généralement cocher une case quant à votre souhait d’opter pour une assurance pret conso pour garantir votre emprunt. Mais il arrive bien souvent que cette case soit pré-cochée ! Alors montrez-vous vous vigilant en prenant bien votre temps quand vous souhaitez souscrire une crédit à la consommation.

Le rapport coût-risque

Selon que vous souscrivez ou non la garantie perte d’emploi ainsi que de l’enseigne auprès de qui vous contractez un pret conso, l’assurance emprunteur peut être facturée de 0,10 à 0,30 % du capital emprunté. Et son rapport coût risque fait qu’elle est aussi chère qu’une assurance pour prêt immobilier pour bien moins de risques puisqu’un prêt à la consommation ne constitue pas un crédit de longue durée (20 ou 30 ans) dont les sommes en jeu sont aussi élevées.

Pour conclure, il vous appartient de décider ou non de souscrire une assurance pret conso, selon vos finances et vos objectifs.

Pret à la consommation : faut-il prendre une assurance pret conso ou non ?

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *