Avec des taux d’intérêt toujours très attractifs, il peut être très intéressant de revoir son crédit immobilier, c’est à dire de le renégocier ou de le racheter. Mais connaissez-vous la différence ?

Renégociation ou rachat de prêt immobilier ?

Les taux d’emprunt immobilier sont encore bas. Et tout spécialiste de l’immobilier et du crédit encourage l’emprunteur à renégocier son crédit. Mais, bien souvent, les banques se montrent peu conciliantes, et il n’y a pas d’autre possibilité que de trouver un autre organisme pour faire alors racheter son crédit immobilier et profiter ainsi la conjoncture favorable du moment. On peut cependant s’interroger : laquelle de ces deux opérations se veut la plus avantageuse ?

renegocier creditLes taux devraient rester stables jusqu’à la fin de l’année. C’est donc encore et toujours le moment de renégocier votre prêt immobilier. Pour un bon client, l’opération s’avère simple et très avantageuse. Mais un client « moyen », elle peut devenir plus compliquée et assez frustrante car les banques ne fixent pas les mêmes conditions…

Dans le cas où votre banque refuse de revoir le taux de votre crédit immobilier, il est alors de votre intérêt d’aller voir ailleurs. On parle là de rachat de crédit. Si cette opération revient plus cher qu’une renégociation auprès du prêteur, elle peut toutefois être bénéfique. Mais à condition de bien calculer.

Comment faire racheter son prêt immobilier ?

Si une opération de rachat de credit immobilier peut être longue et coûteuse, elle peut cependant valoir tout de même le coup. L’objectif est de réduire le montant de vos mensualités ou de réduire la durée du crédit.

En quoi consiste un rachat de prêt immobilier ?

Effectuer un rachat de prêt immobilier consiste à contracter un nouveau crédit auprès d’un nouvel organisme financier afin de profiter d’un taux plus bas que votre taux d’emprunt actuel. Ce nouveau crédit vous permet un remboursement anticipé du premier prêt et de bénéficier de nouvelles modalités : un nouveau taux, de nouvelles mensualités et une nouvelle durée.

Bien calculer…

Lorsque l’on a souscrit un prêt immobilier, il plus difficile d’effectuer un changement de banque. En effet, le nouvel établissement bancaire devra effectuer un rachat de votre crédit. Une opération qui a un coût : frais de dossier, pénalités de remboursement anticipé, garanties… Changer de banque implique en effet de rembourser par anticipation votre crédit initial, et donc de régler des pénalités de 3 % du capital restant dû (limité à 6 mois d’intérêts). Il vous faudra également payer des frais de dossier et des frais d’hypothèque relatifs à l’ouverture du nouveau crédit. Afin que l’opération soit rentable, l’économie à réaliser doit donc bien évidemment être supérieure au montant total des frais liés au rachat de crédit. Prenez donc bien le temps de faire vos calculs…

Faites jouer la concurrence

Rien n’oblige votre banque à accepter une renégociation de votre crédit immobilier. Et cette liberté pour elle de refuser votre demande fait de vous son prisonnier ! Pour souscrire un prêt immobilier, il est préférable d’être sous son meilleur profil. Mais, quand on a un crédit en cours depuis plusieurs années, la situation a pu changer : vous avez peut-être acheté une nouvelle voiture, réalisé des travaux ou encore vous êtes devenu parent. Et vous avez donc souscrit des crédits en plus de votre prêt immobilier. Et vos charges fixes sont donc différentes par rapport à la période à laquelle vous aviez souscrit votre prêt immobilier. Vous dépassez alors le seuil d’endettement de 33 % de vos revenus. La solution : le rachat de crédits, tout simplement.

Bien faire la différence entre renégocier et racheter son crédit immobilier

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *