Lorsque vous souscrivez un prêt immobilier, il est primordial de disposer d’une assurance. Celle-ci vous protège en vous permettant de bénéficier de garanties dans les cas où vous ne parvenez plus à rembourser vos mensualités d’emprunt immobilier.

Assurer son prêt immobilier : pour quelles raisons ?

Souscrire une assurance rassure votre banquier mais vous apporte également plusieurs garanties. En effet, en cas d’incidents de la vie, l’assureur se substitue à l’emprunteur et se charge de rembourser le capital restant. Voici les trois garanties dont vous disposez grâce à l’assurance emprunteur :

  • la garantie “décès/perte totale et irréversible d’autonomie”. Celle-ci est en général soumise à une durée limitée et ne protège plus les personnes dépassant l’âge de 70, 75 ou 80 ans (variables selon les contrats).
  • la garantie “invalidité/incapacité temporaire, partielle ou totale de travail” suite à un accident ou à une maladie. Cette garantie ne s’adresse également plus aux emprunteurs lorsqu’ils atteignent un certain âge.
  • la garantie “perte d’emploi” qui prend temporairement en charge la fin de votre remboursement en cas de chômage.

Qu’est-ce que la convention Aeras ?

Il y a quelques années encore, les personnes ayant, ou ayant eu, des problèmes de santé aggravés avaient des chances très minimes d’obtenir un prêt immobilier ainsi qu’une assurance emprunteur. Si certains y parvenaient, ils devaient subir des frais exorbitants.

aerasDepuis 2007, une convention appelée Aeras existe dans le but de simplifier l’obtention d’un prêt pour les personnes qui connaissent un problème de santé aggravé et donc un risque de non remboursement.

Ainsi, dans le cadre de la convention Aeras, les banquiers et les assureurs s’engagent à faire examiner les dossiers des demandeurs d’emprunt jusqu’à trois fois avant de les refuser. De plus, les établissements financiers se sont engagés à accepter des alternatives qui peuvent apporter des garanties dont la valeur offre la même sécurité que l’assurance pour l’emprunteur : l’apport d’une caution par un proche, l’hypothèque d’un bien immobilier ou le nantissement (le gage) d’une somme d’argent au profit de l’établissement prêteur.

Comment choisir assurance ?

Un crédit comprend le capital à rembourser, les frais de dossier, les intérêts ainsi que l’assurance. Selon l’établissement que vous avez choisi, elle peut représenter entre 5% et 20% du coût total du crédit. Avec une telle différence entre les établissements financiers, vous aurez tout à y gagner si vous faîtes jouer la concurrence.
Cette démarche n’est toutefois pas simple, d’autant plus pour les personnes qui connaissent un problème de santé. Le recours à un courtier tel que Keyliance peut être une solution efficace. Les experts de Keyliance.fr, en relation avec les compagnies d’assurance et les banques, feront pour vous le tour du marché, vous conseilleront, négocieront et vous aideront à trouver le prêt et les garanties adéquates au meilleur taux.
De plus, les courtiers savent, en général, à qui s’adresser en fonction du dossier médical de leurs clients et permettent, le plus souvent, de gagner beaucoup de temps.

Comment bien assurer son prêt immobilier ?

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *