Toute fausse déclaration peut mener à rendre nul un contrat d’assurance. Et, chaque année, on peut constater de nombreux litiges encore liés à ces cas de fausse déclaration intentionnelle ou non.

Les fausses déclarations les plus courantes

compagnie-ascourtageDans le secteur de l’assurance auto, les compagnies d’assurance se retrouvent confrontées à plusieurs situations : l’assuré ne déclare pas un sinistre antérieur dont il est responsable, contracte une assurance auto à son nom bien que cela soit son enfant qui conduise la voiture afin que celui-ci n’est pas à payer de surprime, ou encore déclare un enfant en tant que conducteur occasionnel bien qu’il se serve de l’auto de façon régulière.

En matière d’assurance habitation, l’assuré peut « oublier » de prévenir son assureur qu’il n’occupe que peu souvent son logement, bien que tout contrat prévoit généralement une clause inhabitation : si un cambriolage a lieu et que l’assuré est absent du logement plus de 90 jours dans l’année, le contrat ne le couvre plus. L’assuré peut aussi déclarer être équipé de portes et fenêtres sécurisant le logement alors que cela n’est pas le cas.

Dans le domaine de l’assurance de prêt, l’assuré peut omettre de déclarer une maladie antérieure afin de ne pas voir le montant de sa prime d’assurance augmenter.

Il est important de savoir que toutes ces déclarations peuvent avoir de sérieuses conséquences sur un contrat d’assurance : en cas de sinistre, l’assuré peut ne plus bénéficier de couverture et se retrouver dans une situation très inconfortable. Il est donc recommandé de se montrer d’une grande honnêteté et transparence.

Augmentation de l’assurance habitation en 2015

En 2015, les primes des assurances habitation vont connaître une importante augmentation, notamment du fait du nombre importants de sinistres survenus dans l’immobilier pour l’année 2014. Dans le secteur des assurances, les professionnels annoncent une augmentation des cotisations de 2 à 5 %. Cette hausse ne se généralise cependant pas : certaines compagnies d’assurance ne l’appliquent en effet pas telles que la Matmut.

La Macif a, elle, prévu d’appliquer une hausse de 2,4 % alors qu’Axa prévoit d’augmenter ses tarifs de 2,5 %. L’assureur appliquant la plus importante hausse sera la Maif, avec 4 %. Ce mouvement des tarifs à la hausse ne crée pas la surprise chez les professionnels car la manifestation de phénomènes climatiques n’a pas épargné les sociétés d’assurance. En effet, les catastrophes naturelles déclarées en 2013 leur ont coûté la somme totale de 1,5 milliards d’euros alors que celles survenues en un seul mois en 2014 (janvier) leur ont coûté 1,6 milliards d’euros !

On comprend donc clairement pourquoi les cotisations d’assurance habitation augmentent en 2015. Afin de ne pas payer trop cher votre contrat d’assurance habitation, nous vous conseillons d’utiliser un comparateur assurance habitation en ligne et de mettre ainsi en concurrence les assureurs. Enfin, sachez que la loi Hamon peut vous aider à changer de contrat d’assurance habitation car elle facilite sa résiliation.

Assurance : les conséquences d’une fausse déclaration

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *