L’assurance de prêt peut constituer en moyenne jusqu’à 32 % du coût d’un prêt immobilier. Cela peut ainsi représenter des dizaines de milliers d’euros inclus dans le remboursement du coût global de votre crédit. Mais il existe une solution pour alléger le montant de cette dépense consacrée à l’assurance et ainsi économiser. Et ces économies se veulent plus qu’intéressantes, surtout lorsque l’on est jeune et que l’on ne dispose pas forcément de beaucoup d’argent.

La solution pour économiser

Si les taux de crédit immobilier se veulent faibles et qu’il peut être opportun d’emprunter pour concrétiser votre projet d’achat immobilier, il est toutefois particulièrement recommandé de ne pas orienter son regard sur cet élément principal, et de bien étudier l’importance du coût d’une assurance emprunteur.

Lors de votre demande de prêt, auprès de la banque, il vous est présenté une assurance de groupe. Rien ne vous oblige à accepter ce contrat : avec la loi Lagarde, vous disposez de la possibilité de choisir par vous-même l’organisme qui assurera votre crédit, et ainsi de trouver un contrat d’assurance individuel moins cher et/ou mieux adapté à votre situation.

Aussi, la loi Hamon vous permet de disposer d’un délai de 12 mois, une fois votre offre de crédit souscrite, pour procéder à la bonne résiliation de votre offre d’assurance de prêt bancaire, qui est souvent onéreuse, et la remplacer par un contrat moins cher, en la souscrivant auprès de l’assureur de votre choix. Il s’agira alors d’une assurance individuelle dont les garanties devront au minimum être équivalentes à celles du contrat d’assurance initial. Vous procédez ainsi à ce que l’on appelle une « délégation d’assurance ».

Et l’économie réalisable sera en principe non négligeable.

Une assurance bien plus abordable pour tout jeune emprunteur

Pour une femme âgée de 25 ans, sans antécédents médicaux et ne fumant pas, le coût d’une assurance déléguée reviendrait en moyenne à 0,9 % du coût du capital restant dû. Alors que pour cette même personne, signant le contrat d’assurance de groupe bancaire, le tarif serait de 0,27 % du capital emprunté. L’économie réalisable serait alors de 5 775 euros.

Cependant, pour un emprunteur senior, le tarif est plus important : la cotisation d’assurance est généralement de 3 à 4 fois plus élevée. Cela s’expliquerait par le fait qu’il présente plus de risques pour l’assureur quant à l’éventuelle survenance de problèmes de santé. Mais les contrats d’assurance de prêt souscrits en délégation d’assurance peuvent leur offrir une couverture plus adaptée aux risques qu’ils présentent.

Quoi qu’il en soit, prenez bien le temps de lire votre contrat avant de le signer, et de le comparer avec d’autres : avec de la bonne volonté, il est toujours possible de trouver une offre moins chère et vous correspondant mieux.

Comment bénéficier du meilleur tarif d’assurance de prêt quand on est jeune ?

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *