Dans son bilan portant sur l’année 2016, Empruntis dévoile les types de demandes reçues via internet : crédit immobilier, prêt à la consommation, rachat de prêt et assurance emprunteur. 61 % de ces demandes concernent une délégation d’assurance de crédit immobilier en 2016.

Qu’est-ce qui a poussé les emprunteurs à faire appel à un courtier ?

La raison principale ressortant du bilan annuel publié par Empruntis est que 61 % souhaitaient réaliser un comparatif des conditions d’assurance de prêt au moment de leur achat immobilier. Une pratique intéressante car le coût de l’assurance emprunteur immobilier représente une part très importante dans le coût global du prêt immobilier selon le taux appliqué. Il est en effet important de réaliser un comparatif des offres du marché et faire ainsi jouer la concurrence.

Ensuite, 23 % des demandes concernent les opérations de rachat de prêt. Cela consiste à faire racheter son crédit par un autre établissement bancaire afin de profiter d’un taux plus avantageux pour son emprunt immobilier. L’emprunteur contracte un nouveau prêt et souscrit aussi une nouvelle assurance pour garantir celui-ci.

Enfin, 16 % souhaitaient profiter de la loi Hamon et remplacer leur assurance crédit durant la période des 12 premiers mois après la signature de l’offre de crédit. L’objectif est de contracter une assurance individuelle qui présente un tarif plus bas et/ou des garanties plus adaptées au profil de l’emprunteur (fumeur, non-fumeur, risques de santé, métier à risques, sports et loisirs à risques).

Cette étude a été réalisée sur une base de 5.000 dossiers de demandes d’assurance crédit déposées sur le site internet Empruntis.com entre le 1er juillet et le 31 décembre 2016.

Comment fonctionne la délégation d’assurance ?

2 textes de loi régissent le secteur des assurances de prêt immobilier : la loi Lagarde de 2010 et la loi Hamon de 2014.

La loi Lagarde vous permet de choisir votre assureur au moment de la souscription de l’offre de prêt. Vous n’êtes plus obligé(e) de prendre l’assurance de la banque (contrat groupe). La loi Hamon vous permet de changer d’assurance durant la première année de souscription de votre offre de crédit.

Dans les deux cas, il est nécessaire de respecter une condition : les garanties du nouveau contrat d’assurance de prêt doivent être au moins équivalentes à celles du contrat proposé initialement ou contrat en cours.

Et, avec la loi Sapin 2, il sera bientôt possible de changer d’assurance annuellement, à la date anniversaire de souscription du prêt.

Achat immo : 61 % de demandes de délégation d’assurance

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *