Il est tout à fait possible d’emprunter après 60 ans. Certains établissements bancaires proposent de plus des formules d’emprunt immobilier senior, conçues spécifiquement sur mesure. Découvrez comment faire pour emprunter après 60 ans.

Prets à la consommation : peu d’obstacles

Pour tout emprunt d’un montant modeste, et pour une courte période, le pret auto, les prets personnels et autres prets permanents sont généralement accordés sans problème à emprunteur de 60 ans et plus. Pour ce type de crédit, l’assurance de prêt n’est pas forcément imposée, surtout si le montant du prêt se veut faible en comparaison au patrimoine dont dispose l’emprunteur. Mais dans le cas d’un crédit immobilier, les choses peuvent se compliquer.

Credit immobilier : l’importance de votre situation personnelle

Aujourd’hui, les établissements bancaires et les compagnies d’assurance prennent en considération l’allongement de la durée de vie. Ils ont tendance à accepter plus facilement les crédits immobiliers, que ce soit avant comme après la retraite, et ont repoussé l’âge limite d’accès à leur contrat d’assurance collectif (assurance groupe), qui couvre le décès, les accidents et la maladie. L’obtention d’un prêt immobilier ainsi que le taux accordé dépend cependant de votre situation (ressources, charges, apport personnel, patrimoine…). Dans le cas où vous n’êtes pas encore en retraite, la perte prochaine de vos revenus sera prise en compte par l’établissement prêteur. Mais certains organismes financiers proposent un remboursement par paliers : les mensualités sont plus importante tant que vous travaillez et sont allégées à partir de l’âge de départ à la retraite.

L’assurance de prêt : à étudier de près

Afin d’emprunter, il est généralement nécessaire de souscrire une assurance en guise de garantie. Mais plus vous êtes âgé(e), plus le coût de l’assurance de prêt grimpe. Jusqu’à l’âge de 65 ans, vous pouvez peut-être profiter bénéficier de l’assurance groupe de votre banque, mais le taux en sera majoré. Il faut aussi savoir que leur couverture ne s’étend en général pas au-delà de 70 ans. Dans le cas où les modalités de ce contrat d’assurance bancaire ne vous conviennent pas du fait qu’il ne corresponde pas à votre profil ou qu’il soit trop cher, sachez qu’il vous est possible de souscrire un contrat d’assurance individuel, dans le cadre de la délégation d’assurance, auprès de la compagnie d’assurance de votre choix. De cette façon, vous pourrez trouver des contrats très compétitifs. N’hésitez pas à examiner de très près les conditions proposées, faites jouer la concurrence et tentez de négocier : vous est-il nécessaire de garantir l’incapacité de travail ou le chômage ? Vous est-il possible de supprimer les pénalités de remboursement anticipé ?…

Votre santé n’est pas un frein

Dès l’âge de 45 ans, les banques et compagnies d’assurance regardent de très près l’état de santé des emprunteurs. Tout problème de santé important, appelé risque aggravé de santé, peut vous empêcher d’accéder au contrat d’assurance de groupe de la banque. Cependant, la convention Aeras intervient pour qu’une solution puisse être trouvée.

Des garanties alternatives ?

L’organisme financier peut aussi vous dispenser de prendre une assurance de prêt dans le cas où vous êtes en mesure de lui apporter une autre garantie : le nantissement d’un contrat d’assurance vie ou d’un compte épargne, la caution, l’hypothèque… Quel que soit l’âge que vous avez, votre situation ou le type de prêt que vous souhaitez, il vous est conseillé de bien prendre le temps de faire jouer la concurrence entre les organismes en vous basant sur le TEG (Taux Effectif Global) incluant l’ensemble des frais.

Emprunter après 60 ans, c’est donc possible ! En faisant appel à un courtier, vous gagnerez beaucoup de temps et allégerez au maximum vos dépenses.

Emprunter après 60 ans : comment faire ?

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *