Alors que le taux de crédit immobilier cesse aujourd’hui de baisser et que le marché de l’immobilier reprend doucement, la tendance chez les établissements bancaires est de durcir les conditions d’accord des prêts. Mais cela ne freine en rien l’affluence des dossiers. Il est toujours temps d’emprunter ou de réaliser des économies en jouant sur l’assurance de prêt.

Visez l’économie : changez d’assurance de pret

Si les taux de l’OAT 10 ans ont récemment remontés, les taux des prêts immobiliers demeurent toutefois à un niveau historiquement bas. Les français se montrent enclins à concrétiser leurs projets en soumettant leur demande financement ou en entreprenant une renégociation de crédit ou un rachat de prêt.

Cependant, étant donné que les organismes bancaires et organismes de crédit reçoivent un très grand nombre de demandes, les délais de traitement des dossiers, et donc de signature des contrats de crédit, se sont fortement allongés, et pour certains organismes jusqu’au double.

Mais tout ce temps vous permet de vous pencher sereinement sur l’assurance de prêt afin de réaliser un maximum d’économies. La part de cette assurance dans le coût d’un crédit peut atteindre 40 % depuis les taux bas ont entraîné une baisse des intérêts. En profitant des nouvelles réformes, les emprunteurs ont tout à gagner !

Une législation qui favorise l’ emprunteur

Le rôle d’une assurance de prêt est de garantir le remboursement d’un crédit, selon les termes fixés dans le contrat, lorsque l’emprunteur se retrouve en difficulté financièrement en raison d’une situation d’incapacité de travail, d’invalidité, de décès ou encore de perte d’emploi.

Avant la loi Lagarde de septembre 2010, cette garantie de prêt était systématiquement contractée auprès de l’établissement financier octroyant le crédit. Mais depuis cette loi, les emprunteurs peuvent librement choisir leur assureur sous la condition de choisir un contrat comportant un niveau de garantie au moins équivalent à celui du contrat d’assurance de groupe proposé par le prêteur. En 2014, la loi Hamon est venue renforcer la législation en faveur du consommateur : l’emprunteur peut aujourd’hui changer de contrat assurance pret durant la première année de vie du crédit. Enfin, récemment, il a été instauré une liste de critères étant destinée à rendre plus facile le comparatif d’offres d’assurance pour les consommateurs ainsi qu’une jurisprudence qui accorde un droit de résiliation à l’échéance annuelle. Le contexte est donc idéal pour tout propriétaire endetté souhaitant alléger le coût de son prêt, en se tournant vers la délégation d’assurance, pour ainsi trouver la formule la moins chère répondant le mieux à ses besoins.

Changez d’assurance de prêt pour réduire le coût de votre crédit immobilier

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *