Après une intempérie, un logement ne s’en sort généralement pas indemne. En effet, selon l’ampleur de l’intempérie, il peut y avoir des dégâts plus ou moins conséquents. Et, puisqu’une assurance habitation est obligatoire, les intempéries sont bien entendu couvertes. Mais à quel niveau sont-elles couvertes ? Pour le savoir, vous devez examiner votre contrat assurance habitation.

Les étapes qu’il vous faut suivre suite à une intempérie

Suite à des intempéries, ayez le réflexe d’étudier sans attendre votre contrat d’assurance habitation. Celui-ci inclut en effet systématiquement une garantie couvrant le risque d’intempéries. Une assurance multi risques habitation garantit même les tempêtes et cas de « force de la nature » et permet ainsi une indemnisation des dommages subis par l’habitation à la suite d’un événement climatique. Ainsi, la compagnie d’assurance assure la prise en charge des frais liés à la réparation de l’habitation engendrés par un sinistre. Étant donné que c’est le contrat d’assurance du locataire qui garantit un dommage de l’habitation, c’est à ce dernier de se charger d’informer la société d’assurance lorsque des intempéries surviennent. Cependant, toute partie commune est couverte par l’assurance de la copropriété.

intemperie-assurance-habitationIl est recommandé de procéder à la déclaration du sinistre sans attendre. Après qu’un arrêté de catastrophe naturelle ait été publié dans le Journal Officiel, l’assuré dispose d’un délai de 10 jours pour effectuer sa déclaration du sinistre. Vous ne devez surtout pas entamer de réparations tant que vous n’avez pas obtenu l’accord de votre assureur. Et afin que l’assureur puisse se faire une idée des dégâts causés, nous vous conseillons de prendre quelques photos avant de réaliser quelque nettoyage que ce soit.

Et si votre habitation était devenue inhabitable, sachez que, généralement, le contrat d’assurance habitation inclut une garantie d’assistance. Celle-ci vous permet d’être relogé temporairement dans une chambre d’hôtel si votre logement n’est plus habitable après une catastrophe naturelle. Le contrat peut également prévoir un service de garde-meubles. A vérifier dans votre contrat bien sûr.

Dès lors qu’est reconnu l’état de catastrophe naturelle, l’assureur déclenche l’application d’une franchise de 380 €. Et l’indemnisation est effectuée dans les 3 mois suivant la publication de l’arrêté.

Le choix du contrat assurance habitation

C’est à la suite d’un sinistre que vous pouvez clairement mesurer la qualité d’un contrat d’assurance habitation. Il convient cependant de ne pas attendre que cela arrive pour vous faire une idée : vous devez prendre le temps de bien choisir votre contrat en examinant différents points.

Tout d’abord, vous devez déterminer vos besoins et établir le budget maximal que vous souhaitez consacrer à votre assurance habitation. Les compagnies d’assurance proposent le plus souvent un vaste panel d’options. Vous devez donc bien étudier chaque offre pour les comparer. Afin de ne pas perdre d’argent, optez pour des garanties s’adaptant à votre mode de vie et vos besoins.

Dans le cas où vous avez des enfants, vous pourrez inclure une assurance scolaire dans votre contrat. Si vous possédez un jardin, vous pourrez choisir un contrat proposant une garantie spécifique au jardin. En effet, un contrat d’assurance habitation présente l’avantage d’être modulable.

Après que vous ayez choisi vos garanties, vous ne devez pas omettre de vérifier que votre contrat comporte bien la garantie incendies, la garantie dégât des eaux, la garantie catastrophes naturelles ou encore la garantie vol.

Afin d’alléger au maximum le coût de votre assurance habitation, n’hésitez pas à faire jouer la concurrence entre les offres des différentes compagnies d’assurance existant sur le marché, en utilisant un simulateur d’assurances habitation en ligne.

Assurance habitation : percevoir une indemnisation suite à une intempérie

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *