En contrepartie d’un prêt immobilier, les banques demandent aux emprunteurs de souscrire une assurance de prêt, cela afin de garantir l’emprunt jusqu’à son terme, et s’assurer ainsi de bien récupérer leur dû en cas de défaillance de remboursement des mensualités par le souscripteur. Depuis le 1er janvier 2019, le coût de cette assurance a augmenté, du fait de la fin de l’exonération de taxation de la garantie décès. Mais des solutions existent pour alléger le coût de la facture.

Augmentation du coût de l’assurance de prêt depuis janvier 2019

En cas de décès, invalidité incapacité de travail ou perte d’emploi de l’emprunteur, l’assurance de prêt immobilier assure à l’organisme prêteur d’être bien remboursé, même en cas de défaillance de remboursement de la part de l’assuré car, dans ce cas, c’est l’assureur qui se substitue à lui pour rembourser tout ou partie des mensualités.

Les banques présentent de façon systématique le contrat d’assurance de groupe proposé par sa filiale ou par une société d’assurance partenaire. Toutefois, depuis l’entrée en vigueur de la loi Lagarde, en 2010, les emprunteurs disposent du droit de choisir une autre assurance que l’assurance de groupe. Il s’agit alors de délégation d’assurance.

C’est depuis le 1er janvier 2019 que l’assurance de prêt coûte plus cher. Cela s’explique par le fait que la taxe spéciale sur les conventions d’assurance (TSCA) se soit aussi étendue à la garantie décès, qui était jusque là exonérée. C’est en effet la loi des finances 2019 qui a apporté cette modification pour tous les nouveaux contrats d’assurance de prêt souscrits.

Il faut savoir que la garantie décès représente en moyenne deux tiers du montant global de la cotisation d’assurance. Et la taxe de 9 % en fait grimper le coût de quelques euros par mois, ce qui représente un surcoût total (sur toute la duré du crédit) non négligeable.

Faire le choix d’une délégation d’assurance pour faire baisser le coût de l’assurance de prêt

Bien qu’ils aient la possibilité de faire le choix d’une autre assurance de prêt que celle proposée par la banque, les emprunteurs optent le plus souvent pour l’offre d’assurance de la banque, cela pour éviter d’être retardé dans le déblocage des fonds du fait de formalités administratives additionnelles.

Avec la délégation d’assurance, il existe pourtant sur le marché des offres d’assurance de prêt bien moins coûteuses que le contrat d’assurance de groupe.

En effet, les assurances individuelles proposées dans le cadre d’une délégation d’assurance présentent des garanties et un tarif fixés selon les spécificités du profil de l’assuré (âge, état de santé, profession, activités sportives et loisirs pratiqués…).

Aussi, le contrat d’assurance groupe, reposant sur un principe de mutualisation des risques, présente une couverture classique à un tarif standard. Ainsi, les emprunteurs jeune et en bonne santé paient autant que ceux plus âgés présentant des risques de santé, afin de couvrir les risques de ces derniers.

Pour finir, retenez que durant les 12 premiers mois, la loi Hamon permet à l’emprunteur de changer d’assurance lorsqu’il le souhaite. Passé ce délai, la loi Bourquin prend le relais en offrant la possibilité de résilier et change de contrat d’assurance emprunteur annuellement, au moment de la date anniversaire de signature du contrat de crédit.

Pour réduire le coût de votre assurance de prêt, pensez à utiliser notre comparateur d’assurance en ligne ou contactez-nous directement. Vous optimiserez ainsi les chances de faire baisser de milliers d’euros la facture !

Compenser l’augmentation du coût de la garantie décès grâce à la délégation d’assurance

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *