Assurance pret avec risque aggravé Cancer de l'emprunteur

Assurance pret cancer – Pour les assureurs de prêts immobiliers, le cancer est un problème de santé constituant un risque aggravé de santé qui peut entraîner l’application d’une surprime voire un refus  d’assurance emprunteur. Fort heureusement, de nos jours, il existe des solutions de couverture adaptées à tous, même en cas de cancer. Découvrez les nombreux conseils du courtier ADPPC pour trouver votre assurance pret cancer spécifique à votre situation et réaliser ainsi votre projet immobilier !

Cancer et crédit immobilier : quelle assurance emprunteur souscrire ?

Le cancer peut toucher tout organe ou tissu. Parmi les cas les plus fréquents, on peut par exemple trouver le cancer du sein (qui concerne les femmes mais peut aussi concerner les hommes), le cancer de la peau (épithélioma baso ou spino cellulaire, mélanome) et le cancer digestif (particulièrement du colon).

Chaque type de cancer étant différent, cela signifie que la décision de l’assureur, qui peut d’ailleurs déjà varier d’un assureur à l’autre, dépendra de votre situation précise et des réponses que vous donnerez dans le questionnaire de santé. Soyez assuré que l’équipe de courtage du cabinet ADPPC est là pour vous aider à trouver sans difficulté la solution pour couvrir votre emprunt immobilier.

Dossiers Cancer

Comment emprunter suite à un cancer ?

Souffrir d’un cancer ne doit pas vous empêcher d’emprunter pour concrétiser un projet immobilier ! Et depuis 2015, les conditions d’octroi de crédits pour les personnes présentant un « risque aggravé » se sont améliorées.

Lors de votre demande pour une assurance pret immobilier cancer, l’assureur vous demandera de répondre à un questionnaire de santé afin d’évaluer au mieux les risques que vous pouvez représenter. Une fois ce questionnaire complété, un médecin conseil de l’assureur vous recevra normalement afin de prendre connaissance de l’ensemble des informations concernant votre cancer : date exacte de diagnostic, examen histologique et degré d’extension, traitement reçu… Il vous sera également probablement demandé les derniers courriers du cancérologue pour être à jour quant à votre dossier de demande d’une assurance pret cancer.

Passer par le courtier ADPPC, qui est un spécialiste en assurances de prêt, vous permettra de gagner du temps et cibler directement les assureurs  susceptibles de vous couvrir en cas de cancer. En réalisant un comparatif en ligne des meilleures offres pouvant vous être proposées, vous devriez trouver sans peine le contrat qui est fait pour vous et réunit les meilleurs conditions pour accéder à l’emprunt immobilier !

Important : choisir une assurance emprunteur en mentant sur le questionnaire de santé afin d’éviter une surprime n’est pas du tout conseillé. Montrez-vous transparent pour être bien couvert en cas de sinistre et n’avoir aucune mauvaise surprise. En effet, mentir dans un questionnaire de santé pourrait entraîner la non prise en charge de l’assureur en cas de sinistre, voire la nullité du contrat d’assurance !

Assurance pret cancer : répondre au questionnaire de santé

Avant de vous accorder une assurance pret cancer, l’assureur cherchera à en savoir plus sur votre profil afin de vous proposer une couverture adaptée. De ce fait, il vous invitera à répondre à un questionnaire de santé d’en général 14 questions auxquelles il vous faudra répondre par oui ou non.

Exemples de questions aux emprunteurs :

  • Êtes-vous actuellement en situation d’arrêt de travail à la suite d’un avis médical ?

En cas d’arrêt de travail, l’assurera ajoutera normalement un délai de carence sur la garantie ITT car il considère que ce n’est pas à lui de couvrir le risque en cours.

  • Au cours des 5 dernières années, avez-vous séjourné en milieu hospitalier ?

En cas de réponse positive, l’assureur va souhaiter recueillir plus d’informations concernant votre état de santé actuel et pourra aussi vous demander de réaliser un bilan médical plus complet.

  • Avez-vous souffert d’un cancer au cours des 10 dernières années ?

Dans le cas où vous êtes déclaré(e) comme guéri(e) d’un cancer depuis plus de 10 ans, alors vous bénéficiez du « droit à l’oubli » et n’avez donc pas d’obligation de le déclarer dans le questionnaire de santé. L’assureur n’a en effet pas à connaître cet antécédent.

Quels sont les documents à transmettre à l’assureur ?

Si vous êtes atteint(e) ou avez été atteint(e) d’un cancer, il vous faut alors garder à l’esprit que les assureurs de crédit immobilier ne se montreront pas très enclin à vous couvrir. Mais ne pensez pas pour autant que votre dossier ne mènera à rien. Si certains assureurs refuseront de garantir votre crédit, ce ne sera pas forcément le cas de tous. Si vous avez été déclaré atteint(e) d’un cancer depuis moins de 10 ans, vous devrez le signaler à l’assureur.

Pour évaluer le niveau de risques que vous pouvez représenter pour l’assureur, ce dernier vous demandera des compléments d’information, en fonction de votre problème de santé.

Afin de gagner du temps et anticiper la demande de l’assureur, voici les documents que l’assureur souhaitera probablement consulter avant d’émettre toute proposition :

Cancer du sein (en cours de traitement ou rémission) :

  • Premier bilan complet réalisé lors du diagostic
  • Imagerie (tep scan, IRM)
  • Bilan historique de la biopsie
  • Traitement suivi
  • Résultat des marqueurs CA 15-3 avec leur suivi et les résultats des bilans de contrôle avec imagerie de surveillance

Cancer du pancréas (en cours de traitement ou rémission) :

  • Courriers des spécialistes avec les diagnostics détaillés
  • Résultats des examens effectués (scanner, échographie)
  • Résultat histologique de la biopsie
  • Compte-rendu opératoire

Cancer de la peau (en cours de traitement ou rémission) :

  • Résultat de l’examen histologique
  • Analyse anatomopathologique de la lésion

Leucémie (en cours de traitement ou rémission) :

  • Rapport de l’oncologue
  • Derniers courriers de l’hématologue
  • Derniers bilans sanguins

Cancer du poumon (en cours de traitement ou rémission) :

  • Compte-rendu opératoire
  • Bilan d’extension
  • Examen histologique de la biopsie ou de la pièce opératoire
  • Derniers bilans de surveillance avec les épreuves fonctionnelles respiratoires
  • Bilan cardiologique

Cancer de la prostate (en cours de traitement ou rémission) :

  • Traitement suivi
  • Bilans de surveillance (scanner, IRM, scintigraphie osseuse, compte-rendu de la biopsie)
  • Compte-rendus de l’urologue ou du cancérologue
  • 3 derniers résultats de dosage des PSA

Quelle peut être la décision de l’assureur en cas de cancer ?

Après étude  de votre questionnaire de santé et bilan médical, la compagnie d’assurance ajustera votre couverture au niveau de risques vous concernant et appliquera ou non des surprimes ou exclusions à votre assurance pret cancer.

Voici un aperçu des décisions pouvant être rendues en fonction du type et de l’état de votre cancer :

  • Cancer du sein :

La décision dépend de la taille de la tumeur, de son type et de son origine. Selon le temps de traitement déjà réalisé, il y aura un risque aggravé variant de 50 à 200 % sur la garantie décès et une possible exclusion des garanties PTIA et ITT.

  • Cancer de la thyroïde :

En cas de carcinome papillaire ou vésiculaire, vous aurez un temps d’attente d’au moins 2 ans. Une fois cette période passée, vous serez certainement majoré(e) de 100 à 200 % sur les garanties PTIA et IT.

  • Cancer de l’ovaire :

En fonction de l’évolution de votre cancer (Atteinte d’un seul ovaire sou atteinte des 2 ovaires), un risque aggravé d’environ 200 % sera appliqué sur la garantie décès avec refus des garanties IT et PTIA.

  • Cancer du col de l’utérus :

En fonction de l’évolution de votre cancer de l’utérus, il y aura probablement un risque aggravé de 50 à 200 % sur la garantie décès avec une possible exclusion des garanties IT et PTIA.

  • Cancer du sein :

En fonction de la taille de la tumeur (inférieure ou supérieure à 7cm), la compagnie d’assurance appliquera une surprime de 100 à 200 % sur la garantie décès. Les garanties PTIA et IT ne vous seront normalement pas accordées.

Comment bénéficier du droit à l’oubli ?

Une convention a été signée en 2015 entre les assureurs et les pouvoirs publics afin de mettre en place le droit à l’oubli pour les assurances de prêt. Cela vise à permettre aux anciens malades du cancer de pouvoir accéder à l’assurance de prêt sans application de surprime ni sans avoir besoin de réaliser un rachat d’exclusions. Afin que le droit à l’oubli puisse s’appliquer dans le cadre de l’assurance emprunteur immobilier après un cancer, l’échéance du contrat d’assurance doit intervenir avant le 71ème anniversaire de l’emprunteur.

Depuis 2016, la grille de référence de la convention aeras (s’assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé) liste 5 types de cancer pouvant bénéficier du droit à l’oubli : le caner du sein, le cancer du testicule, le mélanome de la peau, le cancer de l’utérus et le cancer de la thyroïde, ainsi que l’hépatite C.

Pour un cancer survenu avant l’âge de 21 ans, le droit à l’oubli se veut effectif 5 ans après la date de fin des soins (nouvelle mesure entrée en vigueur au 1er septembre 2020). Cela signifie donc qu’il n’y a plus à déclarer à l’assureur le cancer passé.

Vous souhaitez réduire le coût de votre assurance emprunteur ?

ADPPC.fr, Courtier agréé par les organismes

Avant de déclencher le financement de votre projet, assurez-vous de choisir une assurance de pret pas chere pour économiser car les lois Lagarde et Murcef vous offrent cette possibilité.

Generic placeholder image
Generic placeholder image
Generic placeholder image
adppc.FR
Courtier assurance prêt

N°ORIAS 07 003 448

Nos produits
Assurance de prêt
Assurance Perte d'emploi
Crédit Immobilier
Rachat de prêt
Liens utiles
Lexique assurance de prêt
Les organismes de crédit
Dispositif Legislatif
Garanties Emprunteur
Suivez Nous !
Copyright 2021 | Courtier As Du Grand Lyon © ADPPC Assurance De Prêt Pas Cher - Tous droits réservés | Mentions légales