Trouvez une assurance prêts simplifiés autre que celle présentée par le prêteur

Assurance prêts simplifiés – Uniquement proposé par le groupe BPCE (Banque Populaire et Caisse d’Epargne), un nouveau type de prêt immobilier a fait son entrée sur le marché depuis quelques années : le prêt à taux lissé, aussi appelé prêt simplifié. Même s’il promet la simplification, ce produit vous fait finalement payer plus cher votre assurance emprunteur et retarde le remboursement du capital.

Les enseignes Banque Populaire et Caisse d’Epargne chercheraient-elles à accroître leurs marges sur le crédit immobilier ? Depuis l’année 2017, les deux organismes, qui détiennent 27 % des prêts immobiliers, commercialisent un nouveau genre de prêt immobilier. Dans l’objectif d’une simplification, l’emprunteur peut ainsi regrouper ses mensualités de crédit et d’assurance en une seule échéance. Toutefois, il semblerait plus difficile de comprendre ce que l’on paie vraiment et cela s’avérerait en effet plus coûteux pour l’emprunteur en comparaison à un prêt amortissable classique.

Encore plus d’intérêts et d’assurance à payer

Réduisez ce coût avec une assurance prêts simplifiés

Pour un prêt simplifié de 250.000 euros sur 25 ans, à un taux de 1,05 %, le coût total de ce prêt immobilier serait de 15.000 euros de plus que celui d’un crédit classique. Et cette augmentation serait encore plus marquée sur des durées de remboursement plus courtes.

Quand un emprunteur revend son bien immobilier pour en acheter un autre, la durée moyenne de remboursement d’un prêt est de 8 ans. Dans ce cas, avec un prêt simplifié, il perdrait même 16.000 euros à cause de l’assurance qui établit les cotisations sur le capital restant dû et non sur le capital emprunté. Or, les premières années de remboursement seraient composées en majorité d’assurance, cela augmentant alors le coût du prêt. En effet, au bout de 8 ans, l’emprunteur aurait remboursé 50 % des cotisations liées à l’assurance contre seulement 24 % du capital, ce qui paraît très désavantageux.

Trouvez une assurance prêts simplifiés pour payer moins cher

Aussi, le montant d’une assurance prêts simplifiés serait problématique. En effet, certains jeunes emprunteurs en bonne santé ont du payer une assurance qui dépasse le taux des 0,70 %, ce qui est en moyenne sept fois plus que s’ils passaient par la délégation d’assurance, c’est à dire s’ils souscrivaient un autre contrat d’assurance que celui du prêteur, auprès de l’assureur de leur choix. BPCE compense donc la baisse des taux en augmentant le coût de l’assurance emprunteur ainsi qu’en retardant le remboursement du capital.

Une résiliation d’assurance de prêt rendue difficile

Avec ce type de prêt, résilier son assurance emprunteur pour en mettre en place une autre semble plus difficile. En effet, le montant du capital restant dû serait compliqué à déterminer. En outre, tout changement d’assurance obligerait la banque à réaliser un nouveau calcul des échéances, qui ne seraient alors plus constantes. Une résiliation d’assurance s’annonce donc complexe pour la banque, mais aussi pour l’emprunteur et l’assureur.

Pourtant, la BPCE affirme bien que ses enseignes « suivent la réglementation en place sur le libre choix de l’assurance en crédit immobilier » et que le choix de l’emprunteur n’est en rien rendu plus compliqué : « dans tous les cas, le client a le choix de souscrire l’assurance emprunteur proposée par la banque ou une autre assurance individuelle. »

Faites jouer la concurrence pour trouver l’assurance prêts simplifiés idéale !

Assurance prêts simplifiés : assurez votre crédit immo en payant moins cher

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *