En ce mois de mars 2015, c’est Lille qui détient le record du taux le plus bas du marché sur un emprunt de 15 à 20 ans. La ville peut également se satisfaire d’une hausse du pouvoir d’achat immobilier. Découvrez les agglomérations proposant les meilleurs taux d’emprunt immobilier.

Avec un taux moyen négocié en moyenne à 2 % sur 20 ans (une chute de 0,10 % par rapport à février), sur 10 grandes communes de France, le prêt immobilier se porte on ne peut mieux. Sur le plan local, toutefois, les organismes de prêt mènent une stratégie différente, proposant des taux d’emprunt plus ou moins intéressants.

lille nord pas de calais

Taux d’intérêt immobilier : Lille détient le record

Pour les taux les plus bas négociés par ville, la moyenne se situe actuellement entre 1,55 % et 1,75 % sur une durée d’emprunt de 15 ans.

En tête du palmarès, Lille peut se satisfaire de proposer le meilleur taux négocié avec 1,55 % sur 15 ans. Toulouse, Marseille et Strasbourg proposent quant à elles des taux compris entre 1,65 % et 1,70 %. Et Nantes, Montpellier, Lyon et Paris accordent des prets immobiliers à des taux moyens de 1,75 %.

Également en tête sur 20 ans, Lille se distingue avec un taux de 1,79 %. Et si Marseille et Toulouse proposent un taux moyen de 1,85 %, suivies par Strasbourg et Nantes avec 1,90 %, Montpellier, Bordeaux, Lyon, Nice et Paris sont à environ 2%.

Pouvoir d’achat : Marseille écrase Paris

Un gain en mètres carrés

Si on combine prix au mètre carré et taux de prêt moyen par commune, on peut également calculer l’évolution de capacité d’investissement immobilier des 10 plus grandes villes sur la base d’un remboursement mensuel de 1.000 € sur une durée de 20 ans.

Si Marseille est toujours en haut du podium, avec la possibilité pour les acquéreurs d’obtenir une surface de 89 m2 (+2 m2 par rapport à février), Toulouse affiche aussi une belle avancée en gagnant 2 m2 (surface de 81 m2). Nantes réalise un gain de 1 m2 pour 78 m2. Et Montpellier et Lille suivent la tendance avec respectivement 76 m2 (+ 2 m2) et 69 m2 (+ 1 m2).

Un classement qui ne change pas

Sur les villes affichant une légère augmentation des prix, les acquéreurs voient leur capacité d’achat immobilier inchangée. On ne remarque en effet pas d’évolution particulière pour Bordeaux (63 m2) et Lyon (54 m2). Pour finir, comme toujours, la ville lumière se veut la moins accessible avec une possibilité d’achat de seulement 23 m2 pour le même crédit.

Credit immo : où trouver les plus bas taux d’emprunt ?

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *