Il existe plusieurs éléments devant être considérés avant de s’engager dans un investissement locatif. Découvrez nos conseils visant à vous aider dans votre projet.

Le choix du bien immobilier

Un investissement locatif consiste en un placement immobilier. Il est donc nécessaire que le logement réponde à certaines exigences.

Si vous désirez acquérir un appartement familial, assurez-vous à ce qu’il soit situé près des commerces et écoles.
Si vous souhaitez acheter un appartement destiné à un étudiant ou à un jeune couple qui vit en agglomération, veillez impérativement à la proximité des transports car ils ne disposeront pas forcément d’un véhicule.

Si possible, rendez-vous sur les lieux ou utilisez Google Earth pour bien vérifier l’emplacement du logement et l’environnement.

Sachez qu’un logement trop proche de la voie ferrée présentera des nuisances sonores. Et un logement bénéficiant d’une situation dans un emplacement stratégique d’une grande ville pourra constituer une opportunité, comme un logement se situant à proximité d’une autoroute ou de la gare. Pensez à vérifier si la demande locative est bien existante dans le secteur dans lequel est situé le bien.

Le prix du bien immobilier

Un logement neuf et destiné à la défiscalisation est généralement d’un prix plus élevé par rapport à un bien ancien : de 10 à 25 % plus cher. N’hésitez pas à prendre des renseignements auprès d’une agence immobilière ou en vous rendant sur des sites internet spécialisés.

Obtenez des informations sur le promoteur en vérifiant sa solidité financière, s’il dispose d’une caution bancaire, les avis des consommateurs…

Préférez un programme isolé plutôt que d’investir en Zone d’Aménagement Concerté (ZAC) car en investissant en ZAC différents bien de la zone pourront être mis en vente en même temps à la fin de la période de défiscalisation, ce qui entraînera une baisse des prix.

Le prix du logement peut différer selon sa superficie et les services inclus (gardiennage, piscine, résidence médicalisée… viennent augmenter les charges). Concernant les charges de copropriété, une partie peut être récupérée auprès du locataire.

Couvrez-vous avec des garanties adaptées

Étudiez avec attention les garanties proposées (garantie loyer impayé, garantie absence de locataire). Et inutile de toutes les prendre car cela augmente vos frais : vérifiez bien leur utilité en fonction du logement.

Immobilier : conseils pour un investissement locatif

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *