Seniors : quelle assurance de prêt immobilier souscrire ?

Les seniors se veulent toujours plus nombreux à vouloir emprunter pour financer l’achat d’un bien immobilier. Mais l’assurance de prêt constitue un élément incontournable pour se voir accorder un crédit. Et cette couverture est octroyée aux seniors dans des conditions particulières.

Déléguer son assurance emprunteur pour faire jouer la concurrence

Aujourd’hui, il peut être courant que des seniors souhaitant recourir au financement immobilier puissent bénéficier d’une assurance emprunteur comme les plus jeunes, cela du fait que les banques accordent plus de crédits. Afin de prendre connaissance du contrat assurance prêt qui soit plus adapté à la situation du senior, il est primordial de faire le choix d’une délégation d’assurance, consistant à choisir librement son assureur, en dehors de l’établissement prêteur. Cela favorise la concurrence entre les banques et sociétés d’assurances, permettant au candidat au prêt de choisir le meilleur contrat en correspondance avec son profil, son état de santé, son âge…

Avec la législation actuelle en vigueur, vous pouvez décider de déléguer votre assurance de prêt à trois moments de votre emprunt immobilier :

  • Au moment de la signature du crédit immobilier
  • Durant les 12 mois suivant la signature de l’offre de crédit immobilier
  • Lors de chaque date anniversaire du crédit immobilier

Les particularités d’une assurance de prêt pour les seniors

La souscription d’une assurance de prêt immobilier reste un point quasiment obligatoire pour les seniors. Mais ceux-ci se veulent des profils « à risques » pour les banques et assurances, notamment en raison du risque de décès pouvant intervenir avant la fin de remboursement du crédit. Voilà pourquoi les contrats d’assurance emprunteur des seniors diffèrent des contrats classiques, notamment au niveau des garanties, établies selon le profil de l’emprunteur. Si vous êtes senior, il vous faudra ainsi effectuer une déclaration santé portant normalement sur les deux précédents années. Et dans le cas où votre santé est bonne, l’assureur pourra vous donner un accord de principe immédiat, sous réserve d’examens complémentaires à passer.

Bon à savoir

Avant la souscription d’une assurance de prêt immobilier, vous devrez vous soumettre à certaines formalités médicales pouvant varier d’un cas à l’autre. Il s’agira principalement de répondre à un questionnaire de santé (dont un autre relatif au problème de santé, si tel est le cas) ainsi que de passer éventuellement des examens médicaux…

L’âge limite de souscription d’une assurance de prêt

Le contrat d’assurance groupe des banques n’est plus proposé aux seniors âgés de plus de 65 ans, la couverture prenant en général fin à l’âge de 70 ans. Mais les assurances de prêt individuelles proposées dans le cadre d’une délégation d’assurance peuvent, elles, être accordées jusqu’à l’âge de 80 ans, voire 85 ans. La possibilité de souscription d’une assurance emprunteur à cet âge dépend toutefois de votre état de santé, tout en sachant que certaines garanties comme la garantie d’invalidité et la garantie décès ne pourront plus vous couvrir passé un certain âge. Aussi, il faut savoir que le montant de la prime d’assurance sera plus important que pour un assuré plus jeune, car l’assureur encourt plus de risques en acceptant de vous couvrir pour garantir votre prêt immobilier.

Les seniors et la convention Aeras

Tout emprunteur ayant un profil à risques du fait de son âge ou de son état de santé. C’est le cas pour les seniors qui peuvent désormais profiter de la convention Aeras (s’assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé). Cette convention facilite l’accès à l’emprunt pour les personnes qui présentent un risque aggravé de santé, en leur permettant de bénéficier d’une assurance emprunteur, même si elle leur coûtera plus cher qu’une assurance de prêt classique.

Pour bénéficier de la convention Aeras, il vous faut tout d’abord déposer une demande d’assurance emprunteur immobilier. Celle-ci sera tout d’abord étudiée par l’assureur. Ensuite, soit vous obtenez un accord temporaire de sa part, soit votre dossier est transmis à un deuxième niveau d’examen. Si aucune solution n’est trouvée pour vous assurer, alors votre dossier sera examiné une 3ème et dernière fois par un pool d’assureurs afin de vérifier si votre situation vous permet d’être couvert dans le cadre de la convention Aeras. Et au terme de cet examen, vous obtenez soit un accord soit un refus, les motifs du refus devant vous être notifiés.

Bon à savoir : dans le cas ou aucune compagnie d’assurance accepte de garantir votre crédit immobilier, et que vous détenez un contrat d’assurance vie, celui-ci peut vous servir de garantie, en fonction du montant du capital à assurer. Aussi, vous pouvez optez une hypothèque : vous placez votre bien immobilier en garantie, si vous avez fini de rembourser son financement.

Seniors : quelle assurance de prêt immobilier souscrire ?

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *