Avec des prêts immobiliers aux taux d’intérêts encore historiquement très bas, il est particulièrement intéressant d’emprunter car cela ne coûte pas cher. Toutefois, assurer son crédit auprès de la banque accordant le prêt peut s’avérer onéreux. En effet, le coût de l’assurance de prêt est désormais plus élevé qu’auparavant et pèse de ce fait plus lourd que le coût du prêt immobilier. Il est donc devenu plus coûteux de s’assurer que d’emprunter.

Attention au coût de l’assurance de prêt

Prenons comme exemple un couple de 40 ans chacun, tous deux cadres travaillant en CDI et réalisant un emprunt de 250.000 euros sur une durée de remboursement de 20 ans, à un taux de 1,25 %, pour devenir propriétaire d’une résidence principale. Ceux-ci devront ainsi régler 35.406 euros d’intérêts pour ce prêt immobilier, ce qui se veut particulièrement peu élevé. Mais n’oublions pas le coût de l’assurance de prêt qu’il convient d’ajouter pour couvrir l’emprunt.

En acceptant de souscrire l’offre d’assurance de groupe (assurance collective standard mutualisant les risques pour les souscripteurs), ils se voient accorder un taux d’assurance de 0,36 %, ce qui représente un coût de 36.000 euros. Le coût de l’assurance de prêt est donc supérieur de 594 euros au coût du prêt immobilier lui-même.

En comparaison, en juillet 2016, ce même couple d’emprunteurs aurait dû payer 45.000 euros d’intérêts de prêt immobilier, avec un taux de 1,70 %, soit 9.694 euros de plus que maintenant. Le coût de l’assurance de prêt serait quant à lui le même qu’actuellement.

Notez bien que le taux d’intérêt du crédit s’applique chaque mois sur le capital restant dû, alors que le taux de l’assurance emprunteur est lui applicable tout au long du remboursement sur le capital emprunté.

Faire jouer la concurrence pour économiser sur le coût global de l’emprunt

Désormais, pour réaliser des économies, c’est donc l’assurance de prêt immobilier qu’il vous faudra bien étudier et comparer avec d’autres offres de la concurrence pour choisir une assurance au taux le plus bas possible.

En effet, en optant pour la délégation d’assurance, que cela soit lors de la souscription du crédit immobilier comme après, durant les 12 premiers mois de remboursement, ou encore annuellement, au moment de la date anniversaire de signature du contrat, peuvent diminuer de moitié, voire plus, le coût de l’assurance de prêt. Ainsi, en obtenant un taux d’assurance de seulement 0,12 %, ces emprunteurs n’auraient à payer que 12.819 euros, contre 36.000 euros s’ils optaient pour l’assurance de groupe.

Le coût de l’assurance de prêt peut dépasser celui du prêt !

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *