Le mois de février fut en conformité aux prévisions de relance de l’immobilier. Et mars s’annonce encore plus favorable pour les emprunteurs comme pour les prêteurs. Le pouvoir d’achat des français augmente et les taux d’intérêt des crédits immobiliers baissent : les français reviennent peu à peu sur le marché de l’ancien. Le neuf nécessite en effet plus de temps pour évoluer favorablement.

Les banques prêtent

Les établissements bancaires prêtent ! Ils n’ont en effet pas rendu plus strictes leurs conditions d’octroi des prêts et bénéficient de bonnes ressources monétaires. Cette situation devrait se poursuivre au minimum jusqu’à l’été.

Les courtiers plus sollicités

Dans un contexte aussi favorable, les courtiers en prêt immobilier augmentent sensiblement leur volume de financements. Ils parviennent à obtenir pour leurs clients des taux d’emprunt immobilier particulièrement avantageux.

immobilier neuf ancienLe succès de l’ancien

Ceux qui profitent en premier du prêt pas cher sont les propriétaires vendant leur logement principal afin d’en acquérir un nouveau. Et plus de 93 % d’entre eux achètent dans l’ancien. Avec la baisse des taux des prets immobiliers et la baisse des prix de l’immobilier, leur pouvoir d’achat a bien progressé.

L’attente du neuf

Si le marché de l’ancien a réellement repris, il n’est est pas de même pour le neuf. En effet, le nombre de permis de construire à régressé de -2% en 3 mois. Si la croissance reprend et que les français se montrent confiants, l’immobilier neuf se veut encore absent.

Credit : les emprunteurs s’orientent vers l’ancien et attendent le neuf

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *